Culture de l’abricotier

culture abricotierLa culture de l’abricotier est possible partout en France, à condition de choisir une variété adaptée, mais la fructification nécessite un printemps sans gelées, ce qui peut donc le production très compliquée dans certaines régions. Un climat trop humide peut également freiner la pollinisation, il convient donc d’abriter un maximum les abricotiers si vous habitez au dessus de la Loire pour réussir la culture de l’abricotier.

La biologie de l’abricotier

Fructification de l’abricotier : l’abricot est une drupe possédant un noyau dur contenant une grosse graine (amande), issu de la pollinisation des fleurs de l’abricotier. La pollinisation s’effectuera de façon croisée et nécessitera un autre abricotier dans sa proximité, sauf dans le cas des abricotiers auto fertiles ( bien se renseigner avant achat). La pollinisation sera difficile si le climat est pluvieux pendant la floraison, et les fleurs seront détruites si la température atteint les -2 degrés. Pour les climats à risque il est préférable de prendre des variétés à floraison tardive ( Roman, Crotté, etc…)  L’abricotier ne donne pas de fruits avant la 3ème ou 4ème année.

Développement de l’abricotier : l’abricotier peut atteindre de 3 à 6 mètres de hauteur, peut vivre entre 30 et 40 ans, et peut résister à des températures allant jusqu’à -18 degrés. Ses rameaux portent des feuilles luisantes, un peu coriaces et ovales, crénelées-dentées sur les bords. L’ abricotier laisse couler de la gomme de son tronc, soit naturellement, soit à la suite de plaies ou d’incisions.  Enfin il existe des variétés naines d’abricotier, qui prennent moins de place, mais font des gros fruits.

Semis, plants et greffes d’abricotier

Vous pouvez démarrer la culture de la figue à partir d’un noyau, d’un plant ou d’une greffe d’abricotier, que vous pouvez produire vous même ou acheter dans le commerce. Il n’y a pas de solution meilleure que l’autre et chacun a ses avantages et inconvénients.




Semis d’abricot : Il ne coûte rien à mettre en place, si ce n’est les abricots que vous pourrez manger. Il est conseillé de récupérer délicatement les amandes des noyaux (en prendre plusieurs pour multiplier les chances), et de les faire tremper dans de l’eau tiède une journée.  Placer les amandes dans du coton pendant une semaine puis les planter en terre dans des godets et attendre environ 2 semaines pour la levée. Vous pourrez planter au début de l’hiver quand le plant aura 1 an. Cela donner un arbre dit “franc” qui pourra nécessiter un greffage pour s’assurer d’une bonne qualités/quantité de fruits qui sera sinon plus aléatoire.

Plants d’abricotier : Achetés dans le commerce, ils sont prêts à être plantés dans le sol directement. Ils arrivent à maturité plus rapidement et sont moins fragiles.

Greffe de l’abricotier : Il faut greffer un abricotier sur franc, Amandier, Pêcher ou Prunier. Greffé sur Prunier, il convient aux sols argileux et argilo-calcaires. Ces porte-greffes sont obtenus par semis, marcottage ou bouturage. Le greffage se fait en écusson, au mois d’ août, à 5 centimètres au-dessus du collet pour une taille en espalier et à 1 m. 50 environ pour une taille plein vent.

Planter un abricotier

Ou  et quand planter un abricotier : l’abricotier aime le soleil et les terrains chauds, légers et bien drainés ; il redoute, au contraire, les terres froides et compactes. Il se cultive en espalier, en espaçant de 2 à 4 mètres suivant le développement qu’on doit lui donner, ou en plein vent, à 5 à 6 mètres d’écartement. Si vous habitez au nord de la Loire, l’idéal est de l’abriter du vent, par exemple le long d’un mur orienté au sud. La plantation s’effectue de préférence à l’automne.




La préparation pour planter un abricotier : creusez un trou d’environ 90cm de profondeur et 60cm de large (à adapter en fonction des racines du plant), retirez cailloux et  mauvaises herbes, ameublissez au fond du trou sur 20 cm, mettez en place une couche drainante si votre sol est lourd (sable, etc….)  et mélangez du compost à la terre.

La mise en place de l’abricotier: Il faut à présent préparer les racines de l’arbre en les coupant droit aux extrémités. Ensuite, il faut baigner ou enduire les racines de pralin, une boue argileuse, qui va les protéger et stimuler la reprise. Enfoncez le dans le sol exactement au même niveau que dans le pot ou il était. Remettez la terre amendée en place et arrosez copieusement, puis tassez la terre au pied.

Taille de l’abricotier : Pendant les 4 premières années, il est préférable de supprimer les rejets du tronc. Une fois établi, l’abricotier supporte modérément la taille, il est donc bon de la limiter en supprimant les rameaux âgés et ceux qui se croisent, et en réduisant d’un tiers les tiges qui ont données des fruits. Ne pas oublier de bien protéger les plaies avec un mastic adapté. Enfin on évite l’hiver et les jours pluvieux pour tailler.

Entretien de l’abricotier : paillez l’abricotier et arroser en cas de sécheresse. Si les gelées ne sont pas venues compromettre la récolte,  il est fréquent que l’arbre se surcharge, ce qui peut compromettre la qualité de la récolte. Il est bon alors d’ en supprimer  une partie quand les jeunes fruits sont de la grosseur d’une noisette.




Récolter et conserver les abricots : lorsqu’il est mûr, l’abricot est d’une belle couleur orangée, légèrement juteux et bien tendre. Les fruits doivent être récoltés à la main, il est possible de secouer l’arbre pour faire tomber les abricots, mais ceux-ci seront alors abimés et se conserveront moins bien. Les abricots se conservent une bonne semaine une fois cueillis, vous pouvez les congeler sans problème.

Maladies et ravageurs de l’abricotier

La monoliose : maladie cryptogamique causée par un champignon qui hiverne dans les plaies des arbres ou dans les fruits et fleurs contaminée. Cette maladie apparait souvent pendant la floraison et font que les fleurs se dessèchent et noircissent aux extrémités. Il est conseillé de brosser le tronc du pommier pour éliminer les mousses qui hébergent les parasites. Si jamais vous avez un fort précédent, vous pouvez badigeonner vos troncs de chaux éteinte et de silicate de soude. Pour ce qui est de la prévention pendant la période à fort risques, il est recommandé de traiter le feuillage avec un fongicide bio, et particulièrement la décoction de prêle et le bicarbonate de soude.

L’oïdium : maladie cryptogamique aussi appelée maladie du blanc, causée par un champignon. On le reconnait à l’apparition d’un feutrage blanc d’aspect farineux à la surface des feuilles, des tiges et parfois des fleurs. L’oïdium peut éventuellement provoquer la déformation des feuilles. Il est conseillé de bien nettoyer les feuilles mortes autour des arbres et d’espacer les cultures. Pour ce qui est de la prévention pendant la période à fort risques, il est recommandé de traiter le feuillage avec un fongicide bio, et particulièrement la décoction de prêle ou  un mélange bicarbonate de soude et de petit lait non pasteurisé.

Le puceron vert : particulièrement dangereux car il peut faire de grand dégâts au feuillage et il transporte de nombreux virus. Ils apparaissent en avril sous le limbe des feuilles. Les feuilles se crispent puis se recroquevillent. Éviter les engrais azotés, et essayer d’ajouter des prédateurs naturels : larves de coccinelles, de chrysopes et de syrphe. Installez des colliers à glu contre les fourmis qui les protège des prédateurs, et traitez avec un insecticide bio.

Culture de l’abricotier
4.1 (82.86%) 7 votes

8 commentaires

  1. Bonjour
    Est-il possible, selon vous, d’avoir des fruits si je laisse un abricotier en pot ? (Né d’un noyau)
    Merci :)

  2. Bonjour !

    Je tente de faire germer des semis d’abricot à partir des noyaux et selon la méthode cottex. J ai délicatement récupérer les amandes et mises dans un bol avec du papier-menage mouillé. J ai entouré le bol de cellophane que j ai troué. Cela fait bientôt une semaine et mes amandes se sont presque fissurées en deux et ont pris une couleur verdâtre mais je ne vois rien pousser. Est-ce normal ?
    Merci

    • Bonjour, selon la température, les noyaux peuvent mettre du temps à germer. Comme le dit l’article il faut compter en moyenne 2 semaines. Tenez-nous informé.

  3. Bonjour
    Il ya 3 ans jai eu une grosse récolte d’abricots sur un arbre de environ 20 ans, depuis plus rien…
    Q’en pensez vous?

    • Bonjour, cet abricotier a toujours donné beaucoup de fruit depuis 20 ans et depuis 3 ans plus rien ? Où vous avez juste profitez d’une grosse récolte il y a 3 ans et rien avant non plus?

  4. Et comment on fait pour les planter avec que le noyeau?

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.