Un jardin de phytoépuration… flottant !

phyto-épuration flottante-3

Vous connaissez sûrement la phytoépuration, un procédé naturel d’assainissement par les plantes qui permet de remplacer l’installation une fosse septique mais pourquoi le rendre flottant ? Le besoin de créer une station de phyto épuration flottante est née d’un constat : nombreux sont les propriétaires de péniches n’utilisent pas les systèmes de phyto épuration terrestre mise à leur disposition et préfèrent rejeter leurs eaux usées dans les canaux.

Une alternative écologique au traitement des eaux usées pour les péniches

La société Aquashell, spécialisée dans la conception de cabanes et de maisons flottantes, en partenariat avec la société Aquatriris, des experts de l’implantation de jardins d’assainissement, ont cherché une solution plus à ce problème. L’enjeu était de taille comme le défi technique.
Chacun des partenaires a donc mis son savoir-faire afin de pouvoir concevoir un premier prototype de station de phyto-épuration flottante, visible à ce jour le long du canal d’Ille-et-Rance, sur le site des Onze Écluses, à Hédé, en Ille-et-Vilaine (35).

Mais comment fonctionne la phytoépuration au juste ?

schemas phytoépuration

La phytoépuration est un moyen de traiter les eaux usées d’une habitation en utilisant les propriétés biologiques de divers végétaux qui composent le jardin d’assainissement. C’est un système de filtrage totalement naturel qui est réalisé grâce aux plantes macrophytes et microphytes, des plantes vivant dans un milieu marécageux, qui développent des micro-algues. Ces organismes vivants vont réduire l’azote et les phosphates. L’eau passe ensuite par des filtres naturels composés de gravillons et de cailloux.
Pour en savoir un peu plus sur les plantes qui composent ce jardin, vous pourrez retrouver une liste non exhaustives de quelques végétaux utilisés pour une installation en cliquant ici.
Peu gourmande en surface, peu couteuse, elle n’émane aucune odeur et ne nécessite pas de vidange. Vous pouvez même envisager de récupérer l’eau du second bassin afin de vous en servir pour arroser les plantes de votre jardin ou de votre potager. Entièrement respectueuse de l’environnement et, cette technique d’assainissement offre beaucoup d’avantage en plus de celui d’être esthétiquement agréable à l’œil et de parfaitement s’intégrer au paysage.

Et du côté pratique : entretien, durée de vie, législation ?

phyto epuration jardin

Il n’est pas nécessaire de prévoir un contrat d’entretien pour ce type d’installation car il s’agit seulement de désherber de temps en temps, à la main et de faire un fauchage en hiver. En réalisant un entretien régulier, le jardin peut durer près de 40 ans selon les estimations réalisées, soit environ le double de la durée de vie d’une fosse septique classique.
L’installation doit nécessairement passée par une demande auprès du SPANC (Service public d’assainissement non collectif) pour les maisons individuelles et auprès du service des eaux au moment du dépôt du permis de construire pour une construction neuve. Il est possible d’installer ce genre de système sur des projets d’assainissement individuel, semi-collectif ou collectif.
Enfin, pour calculer la surface nécessaire, vous devez raisonner en « équivalent habitant ». Ex : 4 chambres + 2 salles de bains = 6 équivalents habitant. Soit environ une surface de 36 m2.
Enfin son prix est aussi attractif car vous pouvez compter en moyenne de 4 000 à 5 000€ pour une famille de 4 ou 5 personnes contre 6 000 à 8 000 euros pour un système d’assainissement classique.

Un jardin de phytoépuration… flottant !
Merci de noter cet article

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.