Connaître son sol

connaitre son solLa terre n’est pas que le support ou la source de nourriture pour les plantes, c’ est un milieu complexe qui a une vie propre. Connaître le sol de son jardin est une chose capitale pour tous les jardiniers afin d’adapter ses cultures et d’apporter les amendements corrects si souhaité.

Composé essentiellement de roches dégradées par le temps et fertilisées par la dégradation des végétaux et des matières organiques, le sol de votre jardin évolue constamment et nécessite un entretien.

La composition physique du sol

La structure et la composition du sol

Le sous-sol est la partie profonde où on trouve les réserve d’humidité ainsi que les grandes racines, la terre arable est la partie superficielles qui est cultivée. Les 4 éléments de la terre arable sont :

  • Le sable : meuble et perméable
  • L’argile : qui a une propriété de rétention d’eau
  • L’humus : produit par la décomposition des matières organiques
  • Le calcaire : pur ou entrant dans la composition du sable et de l’argile

Les proportions “idéales” d’une terre pour jardiner serait: 60 à 65 % de sable, 20 % d’argile, 10 % de calcaire et 5 à 10 % d’humus, et en comparant ces critères aux proportions de votre sol, on pourra déterminer s’il s’agit d’une terre argileuse, humifère, calcaire ou sablonneuse.

La réaction chimique du sol

La terre réagit sur le plan chimique de manière neutre (pH 7), alcaline ou acide, qui est mesurée par le pH qui va de 0 pour le plus acide à 14 pour le plus alcalin.

Certaines plantes préfèrent les sols acides, d’autres les sols basiques, mais un sol neutre contentera la pluspart des végétaux. Les terres humifères sont acides et les sols calcaires sont alcalins.

Comment tester la composition de votre sol?

Faite un test manuel. Prélevez un échantillon à 20 cm min. de profondeur et examinez:

la couleur: une couleur foncée avec des restes de débris végétaux indiquera un sol riche en humus. Une couleur blanchâtre indiquera un sol riche en calcaire.

la texture: malaxez une poignée de terre humidifiée et laissez-la retomber sur un sol dur. Si la motte tombe intacte et reste agglomérée, le sol est argileux. Si elle ne s’agglomère pas et s’effrite facilement, le sol est sableux. Si la motte s’agglomère mais se brise en tombant par terre, le sol s’approche de la composition idéale.

Vous pouvez également tester le PH de votre sol grâce à des kits prévus à cet effet ou même faire analyser un échantillon de votre sol en jardinerie ce qui vous permettra d’avoir une analyse complète.

Vous avez un sol argileux

Reconnaître un sol argileux :  La terre argileuse est dure, de couleur rougeâtre, compacte et imperméable aux eaux. la flore spontanée est composée de boutons d’or, pâquerettes, jonc, liserons, pissenlits, trèfles…

Avantages / inconvénients du sol argileux: c’est une terre fertile et qui retient très bien l’eau ce qui permet de ralentir le déséchement. C’est un sol difficile à travailler car il est dur sec et très collante quand elle est humide. Les pluies abondantes en périodes sèches et le gel peuvent poser plus de problèmes sur ce type de sol.

Quels amendements pour le sol argileux ? :

En incorporant des ajouts réguliers de compost, d’un peu de sable, et des apports de calcium sous forme de chaux (une à deux poignées de chaux par m2) de façon à maintenir un pH autour de 7.

Quelles cultures sont les plus adaptées au sol argileux?

Aubergine, betterave, chou, courge, haricot, poireau, tomate, melon, laitue,prunier, kaki, poirier, framboisier, cassisier et groseiller.

Vous avez un sol sableux

Reconnaitre un sol sableux: Au toucher, une poignée de terre n’a pas de cohésion. Sa couleur est intermédiaire ni sombre, ni claire.

Avantages/inconvénients du sol sableux: très perméable à l’eau et à l’air, il est facile à travailler. Il se réchauffe rapidement ce qui est un atout en hiver et au printemps. Il retient mal l’eau d’arrosage et oblige à la surconsommation en été et est très pauvre en éléments nutritifs. Les fertilisants ont tendance à partir avec la pluie.

Quels amendements pour le sol sableux: Apportez massivement du compost, de l’argile et du fumier pour leur donner de la consistance et limiter l’assèchement des sols.

Quelles cultures sont les plus adaptées au sol sableux?
Asperge, radis, haricots, oignons, figuier, ronce, vigne

Vous avez un sol calcaire

Reconnaitre un sol calcaire: La terre de votre jardin est blanchâtre, crayeuse, friable, brûlante en été et collante par temps de pluie. Ces terres se craquèlent et laissent remonter les cailloux.

Avantages/inconvénients du sol calcaire: C’est un sol perméable à l’eau. De plus, le calcaire favorise la décomposition de la matière organique et l’assimilation des engrais est favorisée. Les éléments fertilisants sont mal retenus, ce qui  peut provoquer par exemple la chlorose des feuilles (le calcaire provoque une carence de fer). Les gelées pénètre facilement dans le sol.

Quels amendements pour un sol calcaire ?
Principalement des amendements acides comme le souffre, la terre de bruyère, la tourbe blonde et du fumier bien décomposé. Ils lui apportent les éléments nutritifs et améliorent la rétention d’eau.

Quelles cultures sont les plus adaptées au sol calcaire?

Céleri, chou, carotte, échalote, pois, pomme de terre, salsifis, tomate, aubergine, noisetier, noyer, prunier, vigne, olivier.

Vous avez un sol humifère

Reconnaitre un sol humifère: se caractérise par sa couleur noire ou très sombre. Il contient des débris végétaux et de matières organiques décomposées. On trouve souvent les végétaux suivants: orties, fougères, bruyère, digitale, genêt, etc….

Avantage/inconvénients du sol humifère: il retient bien l’eau sans être imperméable ni collante et se travaille facilement, son acidité interdit la culture de nombreuses plantes en l’état

Quels amendements pour un sol humifère ? Ajoutez de la chaux pour corriger son acidité ( en espaçant le chaulage ) et apportez de l’argile et du sable tous les deux ans pour améliorer le drainage.

Quelles cultures sont les plus adaptées au sol sableux? Châtaignier, ail, fraisier, oseille, poireau, tomate, pomme de terre, airelle, myrtille, pommier, framboisier

Connaître son sol
4 (80%) 1 vote

2 commentaires

  1. Bonjour,

    Votre Blog est très agréable à lire ! Merci pour l’effort de clarté apporté.

    Moumoune la débutante.

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.