Le compost au jardin

compostLe compostage est un procédé biologique de conversion et de valorisation accéléré des matières organiques en compost, un composé riche en humus et en minéraux semblables à du terreau. Le compostage individuel est à la fois une excellente manière de recycler les déchets organiques domestiques ( près de 50% du poids ou le tiers en volume d’une poubelle ménagère) en produisant le plus admirable fertilisant pour le sol qui existe. On l’appelle aussi parfois l’or du jardinier….

Comment fonctionne le compostage

Le compostage se déroule en plusieurs étapes. La première est une fermentation aérobie (qui consomme de l’ air) intense : la matière organique fraîche se décompose sous l’action de micro-organismes; cette décomposition consomme beaucoup d’oxygène, produit des températures élevées (entre 50 et 70 degrés), et un liquide. La deuxième étape est une fermentation moins intense qui  se passe à température plus basse (35-45°C). Des  macro-organismes vont entrer en action et transformer le compost frais en un compost mûr, riche en humus.

Les facteurs d’un compost réussi

Le compostage est comme une recette de cuisine, il faut mettre les bons ingrédients en bonne quantité et surveiller régulièrement la préparation.

  • Le rapport carbone azote: un bon compost doit avoir un rapport Carbone/Azote entre 15 et 30. Pour être pragmatique, il faut tendre à 75% de matières carbonées (les déchets bruns, durs et secs) et 25% de matières azotées (les déchets verts, mous, humides). Il est bon de stocker séparément les matières carbonées et azotées, pour pouvoir l’incorporer dans les bonnes proportions, soit en une seule fois ou  au fur et à mesure pour le compostage.
  • L’humidité: elle doit se situer à environ 50%. Elle est apportée par la matière azotée et peut être éventuellement complétée par un arrosage. Il est donc nécessaire de vérifier le taux d’humidité du compost en prélevant une poignée de compost et en la pressant: l’ensemble doit rester compact et quelques gouttes doivent couler. Si ça coule en filet, c’est top humide, si la poignée n’est pas compacte, c’est trop sec.
  • L’aération: elle est nécessaire pour un compostage sans odeur, il faut donc brasser une fois par mois votre compost sauf si votre installation prévoit déjà une bonne aération, et surtout ne pas tasser le compost. Vous pouvez également installer une tige aératrice.

Les techniques de compostage

compost-verre-lombricompostVoici une liste de plusieurs systèmes de compostage que vous pouvez mettre en place. Pour déterminer le type de compostage le plus approprié, il faut prendre en compte le temps que vous pouvez passer à cette activité, l’emplacement disponible pour le compost, la quantité de matières organiques à composter et le budget dont vous pouvez disposer.

Compostage en tas à l’air libre :  permets de composter de grandes quantités et facilite les manipulations. En revanche, les déchets à l’air libre ne sont pas esthétiques, sont parfois malodorants et  peuvent attirer les animaux. Il est donc adapté aux jardins assez grands pour pouvoir isoler correctement.

Compostage en composteur : c’est un contenant spécial permettant d’accélérer le processus naturel de décomposition. Il est pratique et convient aux petits jardins, mais nécessite un investissement financier. Il permet parfois de récupérer les liquides qui sont ensuite réutilisés.

Compostage en structure bricolée : peut être en bois, en grillage ou en parpaings. Cela permet d’avoir un contenant adapté aux besoins du jardin. Seul bémol : elle demande d’être un peu bricoleur.

Compostage de surface ou mulching : consiste à répandre sur le sol les tontes et certains déchets de jardin broyés et les laisser composter sur le sol pendant les mois d’hiver, ce qui permet de prévenir les mauvaises herbes. Nécessite un broyeur.

Lombri-compostage : technique de compostage basé sur l’action de vers. Le compostage est accéléré et sans odeur et le lombricompost est plus aéré et plus rapidement assimilable par les plantes. Nécessite l’achat de vers.

Les plateformes de compostage : si vous avez des centres de collecte de compost près de chez vous et que vous ne souhaitez ou ne pouvez pas faire le compostage vous même. C’est donc avant tout une démarche citoyenne de recyclage des déchets puisque le compost est ensuite commercialisé.


Récolter et utiliser le compost

Connaître l’état de son compost : un examen de votre compost vous indiquera son degré de maturation.

Le compost mûr ressemble à de la terre très brune avec une odeur de sous bois et à la texture homogène, il faut compter entre 6 mois et 1 an pour l’obtenir.

Le compost plus jeune a une couleur brun clair ou vert avec une odeur plus forte et la présence de déchets partiellement décomposés.

Utilisation de son compost :

Le compost mûr  peut s’utiliser directement avec les plantes en le mélangeant à un terreau ou comme amendement  pour améliorer le sol

Le compost jeune peut s’utiliser soit pour pailler le sol en hiver ou il pourra encore reposer avant d’être incorporé au sol, soit directement sur des arbres aux racines solides. Si vous l’utilisez  directement sur des plantes, vous risquez de brûler les racines.

Avantages du compost :

Le compost améliore à la fois l’aération, la perméabilité et la rétention d’eau du sol. Il permet un apport de micro-organismes essentiels à la transformation des éléments organiques en éléments minéraux assimilables par la plante. Les plantes s’enracinent mieux, bénéficient mieux des substances du sol et nécessitent moins d’arrosage. Le sol s’acidifie moins et son érosion limitée.

Quels déchets peut-on composter

CompostablePeu ou pas compostable
céréales, restes de fruits et légumes, épluchureslitière de chat
sachets de thé ou café, graines, marc et filtre de caféles tissus synthétiques
coquilles d'oeuf et de noixproduits laitiers
foin, paille et mauvaises herbesles plastiques, métaux, verre
cendres et sciure de boisplantes malades ou infestées d'insectes
mouchoirs papiers, essuie tout, papier journalgros bois, bois exotiques
résidus d'émondagecendres de barbecue
tonte de gazon séchéeœufs
feuilles séchées, fleurs fanées et plantes d'appartementpoisson et fruits de mer
cheveux et poils d'animauxviandes, os et gras
lisier, et fumiers et excréments d'animauxhuile ou aliments huileux
petit bois sec broyécouches et produits hygiéniques

Un compost en 20 jours, c’est possible

Le compost au jardin
4.6 (92%) 5 votes

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.