Le paillage au jardin : pourquoi et comment le faire ?

La nature a horreur du vide. Autrement dit, la terre nue est un état anormal dans le décor naturel de votre jardin. Afin de ne pas laisser le sol de votre jardin à nu, il est important de procéder au paillage de celui-ci. Il s’agit d’une technique consistant à recouvrir le sol de matériaux organiques ou de minéraux afin de le nourrir. C’est une technique d’enrichissement de sol naturel qui ne nécessite pas vraiment de s’y connaitre en jardinage, même si…

Quels sont les avantages du paillage ?

Paillage de feuilles mortes

Paillage de feuilles mortes

Les avantages du paillage de jardin sont nombreux. D’abord, en pleine saison (Printemps, été) il permet de réduire la fréquence des arrosages en de limiter le taux d’évaporation de l’eau. En effet, celle-ci s’évapore beaucoup plus rapidement sur un sol nu que lorsqu’il est recouvert. Le phénomène de transpiration de la plante, qui est beaucoup plus important en été, est fortement réduit avec le paillage, car il permet de maintenir l’humidité du sol. Ensuite, le paillage de jardin vous permet d’éviter d’utiliser des procédés chimiques pour le désherbage. Le paillage permet d’améliorer la vie microbienne du sol de votre jardin. Ce qui permet d’avoir des plantes en bonne santé en atténuant leur stress ! Le paillage au jardin permet, par ailleurs, d’éviter le phénomène de la battance (le tassement de la terre sous l’action de la pluie) surtout si votre sol est argileux.
En hiver, le paillage a un rôle différent, il va protéger, mais aussi nourrir la terre, et donc vos arbres et arbustes. Comme dans un bois, les feuilles se décomposent doucement, celles-ci créent de l’humus et enrichissent le sol en N.P.K ( N = Azote, P= Phosphore, K= potassium).

Quels matériaux utiliser pour le paillage ?

Paillage d'hiver pour protéger la terre du gel

Paillage d’hiver pour protéger la terre du gel

Il existe de nombreux matériaux organiques et minéraux pour le paillage du sol de votre jardin. Il faut généralement privilégier les sources locales. On distingue en ce sens plusieurs types de paillis organiques et leur dégradation est plus ou moins longue. Celle-ci dépend d’ailleurs de leur concentration en lignine. Du coup, on peut compter entre quelques jours et plusieurs mois selon le paillage utilisé. À noter qu’il est préférable d’utiliser les paillages durables (écorces de pins, copeaux de bois, etc.) pour les arbres pérennes. Pour les paillages de courte durée tels que les tontes de gazon ou les feuilles récupérées au jardin peuvent être utilisées pour tous les types de plantes. Pour les paillis minéraux, ce sont des matériaux non dégradables qui permettent de réchauffer le sol. Ils sont très conseillés pour les plantes qui aiment la chaleur telle que les plantes de rocailles. En ce sens le paillis le plus utilisé reste la Pouzzolane, une roche volcanique très riche en silice.

Comment s’y prendre ?

Paillage des tomates

Paillage des tomates

Il est important de choisir votre paillage en fonction des végétaux et de la durée de protection que vous recherchez. Pour réussir le paillage de votre jardin, il y a quelques gestes simples à respecter. D’abord, la terre doit être parfaitement désherbée, car le paillage permet d’empêcher la pousse des adventices. Ensuite, il est important d’épandre le paillage avec une couche de 3 à 7 cm tout en évitant de recouvrir le point qui sépare la tige et les racines. À noter qu’il ne faut pas pailler par vent fort ou lorsque le sol est gelé. Avant et après le paillage, il faudra arroser. En fonction du type de paillage utilisé, vous pouvez également broyer le paillage en le passant à la tondeuse, ce qui va accélérer le processus de décomposition, mais aussi limiter la prise au vent.

Le paillage au jardin : pourquoi et comment le faire ?
4.5 (90%) 2 votes

Commentaires fermés