La culture de l’ail

culture de l'ailLa culture de l’ail est relativement aisée quelque soit le climat en France, et reste un des grands classiques du potager. La culture de l’ail est relativement simple, sa conservation longue et ses applications culinaires infinies!  De plus, la culture de l’ail est tout à fait adaptée aux bacs ou autre structure hors sol. Il convient toutefois de connaître certains éléments important pour mener à bien la culture de l’ail.

les bulbes et gousses d’ail

L’ail cultivé ne produit pas de semences capables de reproduire la plante-mère. En conséquence, il ne se produit aucun croisement ni échange de matériel génétique entre les souches. La culture de l’ail se démarre à partir de bulbes qui sont des clones de la plante mère, composés de gousses (ou caïeux), que vous pouvez produire vous même ou vous procurer. Avec une bonne organisation, il est possible de conserver une partie de sa récolte pour fonctionner en roulement.

Les gousses d’ail: ils sont manipulés et peuvent être plantés dans le sol directement. Il suffit d’égousser les bulbes délicatement, et de séléctionner les gousses de bonnes tailles, dures, pas désséchées, sans trace de coups, de mildiou ou de décoloration. Il est important de séparer les gousses juste avant la plantation, car elles se conservent moins bien une fois détachées.

Evitez de planter de l’ail de consommation acheté dans le commerce: ils sont souvent traités contre la germination, et ne sont pas vérifier sur certaines maladies qui pourraient contaminer votre sol. De plus,ils proviennent parfois de région au climat très différent, avec un risque de difficulté à s’adapter.

Planter l’ail

Ou planter l’ail: choisissez un endroit exposé au soleil. L’ail s’adapte relativement bien aux différents sols, mais il faut que la terre soit drainée correctement pour éviter une stagnation de l’eau et le pourrissement des bulbes. L’idéal est de planter après un engrais vert qui aura rendu le sol bien meuble, sur un sol paillé. De plus évitez de plantez de l’ail sur une parcelle qui a déjà reçu une culture de la même famille l’année précédente.

Comment planter l’ail: plantez d’octobre à novembre pour l’ail d’automne et à partir de février pour l’ail de printemps. si vous pratiquez la culture en ligne, espacez celles ci d’au moins 30cm. Sur chaque ligne creusez un trou de 3 à 5 cm de profondeur tous les 10 cm, disposez une gousse la tête en haut, et recouvrez les de terre.Les gousses plantés peu profondément ont plus de risques de mourir pendant l’hiver et au début du printemps. Si vous plantez au printemps, vous pouvez planter plus près de la surface.

Entretien de l’ail: paillez pour prévenir les mauvaises herbes et limiter l’évaporation d’eau. Veillez à ce que les plants d’ail reçoivent de l’eau régulièrement et en petite quantité.  Fertilisez avec un engrais bio riche en azote une première fois au mois de mars puis une deuxième fois au mois de mai.

Récolter et conserver l’ail: récoltez quand l’ail est mûr, généralement à partir juillet jusqu’à fin août. L’ ail est mûr quand le tiers supérieur de la plante est sec et de couleur jaune. On peut également récolter de façon précoce l’ail vert au mois de mai, mais sans possibilité de longue conservation. Récolté trop tôt, le bulbe sera petit, récolté trop tard, le bulbe aura commencé sa division se conservera moins bien. Attention aux été pluvieux car trop d’eau peut entraîner des maladies, il peut alors être préférable de récolter avant la maturité totale.
La récolte se fait à la main avec un outil pour déterrer partiellement autour du plant. Faites attention de ne pas abimer les bulbes qui ne pourront alors pas se conserver. On fait ensuite sécher à l’abri de la pluie les bulbes et on les conserves dans un endroit sec à l’abri du froid.

Maladies et ravageurs de l’ail

La teigne: papillon dont la larve attaque le bulbe qui finit par pourrir.Effectuez un récolte précoce et rotation longue si vous avez eu un précédent. Vous pouvez mettre en place des pièges à phéromones, mais ça peut être à double tranchant car cela attirera des teignes vers votre jardin et les autres cultures dont il est friand.

La rouille: les feuilles sont piquetées de taches orangées.  Eliminez les pieds malades et cultivez une plante d’une autre famille sur l’emplacement.

Le Mildiou: apparition de taches noires à l’extrémité des feuilles et sur les tiges, de moisissure blanche sur la face inférieure des feuilles. Traitement préventif au purin d’ortie et arrachage systématique des plantes infectées.

La culture de l’ail
Merci de noter cet article

2 commentaires

  1. Bonjour,

    merci pour ces conseils, cependant j’ai du mal à me procurer des caïeux d’ail bio à planter, donc j’ai pensé planter de l’ail bio local… Certes il n’est peut-être pas exempt de maladies mais on peut imaginer qu’il est adapté à ma région et qu’il n’est pas traité.
    J’espère que cela va marcher, mais si vous avez un conseil pour se procurer de l’ail bio à planter je suis intéressée ! ;)

    Merci, à bientôt.

  2. Je suis très heureux de découvrir comment on pratique la culture de l’ail. Comme cette fiche presque superficielle,je voudrais avoir une fiche technique bien détaillée. Merci

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.