logo lePotiblog
Le guide du jardinage et du bio

La culture de l’avocat

culture avocatLa culture de l’avocat n’est possible en extérieur que si vous vivez dans un climat à hiver doux. L’avocatier étant originaire du Mexique, il déteste le gel et s’adapte au froid assez difficilement. Sinon il faudra mener la culture de l’avocat en intérieur pendant l’hiver et disposer donc d’une véranda ou d’un jardin d’hiver pour le rentrer .

La biologie de l’avocatier

Fructification de l’avocatier: L’avocatier à besoin d’être pollinisé pour fructifier. Chez l’avocatier, chaque fleur s’ouvre deux fois: une première fois en tant que femelle et une deuxième fois en tant que mâle. Il est donc capable de le faire seul, mais il est préférable d’avoir plusieurs plants pour assurer une bonne pollinisation. L’hygrométrie doit être élevée à la nouaison- phase initiale de la formation du fruit- (70 à 80%) et plus modérée lors du grossissement des fruits.  L’avocat est un fruit climatérique. C’est à dire qu’il grossit sur l’arbre où il peut rester plusieurs mois, mais il ne mûrit qu’une fois cueilli. Ainsi, un avocat dur est un signe de fraîcheur.

Développement de l’avocatier: l’avocatier peut atteindre entre 8 et 20 mètres de haut en extérieur et vivre jusqu’à 70 ans. La production commence 4 ans minimum après la plantation mais peut être beaucoup plus tardive. L’avocatier nécessite un ensoleillement important. Bien que s’accommodant d’une large gamme de sols dans la mesure où ils sont bien drainés, l’avocatier préfère des sols sableux ou sablo-argileux.

Faire germer un noyau d’avocat

L’avocat est un fruit très facile à faire germer et donc amusant à faire pousser après avoir dégusté sa chair. Il faudra quelque temps avant d’obtenir les premiers avocats, mais la culture de cet arbre d’origine tropicale reste un vrai plaisir.

Préparer le noyau d’avocat

Choisissez un ou plusieurs beaux noyaux, de bonne taille et qui n’a surtout pas été écorché par un couteau lors de son ouverture.

  • Nettoyez-le sans l’abîmer, à l’eau claire et retirez la chair restante.
  • Trempez-le dans l’eau chaude, entre 35 et 40°, pendant une petite demi-heure.
  • Faites-le sécher plusieurs heures au soleil ou dans un endroit sec et aéré afin qu’il n’y ait plus aucune trace d’humidité.

Faire germer le noyau d’avocat

  • Plantez ensuite 3 allumettes ou cure-dents autour du noyau et posez-le sur un verre sans qu’il ne le touche.
  • Maintenez la partie pointue vers le haut et remplissez le verre d’eau en immergeant la partie basse du noyau .

Vous pouvez également mettre du coton imbibé d’eau dans le fond de votre verre.

  • Changez l’eau régulièrement.

Au bout de quelques semaines, les racines auront atteint 1 ou 2 cm. Plantez alors le noyau dans un pot rempli de terreau et arrosez régulièrement, la terre doit rester humide au début.

Une autre technique consiste à planter directement le noyau dans du terreau humide. Il faut ensuite l’arroser régulièrement afin de maintenir le terreau toujours humide jusqu’à l’apparition des premières pousses. Bien que plus rapide à mettre en œuvre, le résultat est souvent plus difficile à obtenir.

Entretien de l’avocatier

Où placer un avocatier ?

Il a besoin d’un maximum de lumière et profitera du soleil l’été. Vous pourrez le sortir après tout risque de gelée (entre mai et septembre).En intérieur, placez-le toujours au bord d’une fenêtre.

Arroser un avocatier: vous veillerez à ce que l’arrosage soit régulier mais jamais excessif, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier avancera en âge, moins il aura besoin d’eau. Un bon moyen, comme pour les agrumes est d’humidifier la terre dès qu’elle est sèche. Trop d’eau et les feuilles jauniront. Pas assez et elle bruniront.

Tailler un avocatier : aucune taille n’est nécessaire en exterieur sur un jeune avocatier car elle retarderait alors l’entrée en production. Toutefois, pour une culture en pot, il peut être utile de pincer la tête (la couper) quand  l’avocatier aura atteint les 30 cm. Une fois l’avocatier établi,  une taille d’entretien du bois mort et des gourmands s’avère efficace.

Récolte et conservation des avocats : pour une culture en pot, la première récolte d’avocats n’aura lieu qu’au bout de 8 à 10 années en moyenne. Mais, en attendant, son magnifique feuillage persistant en fera une très belle plante d’intérieur. Les avocats seront récoltés entre la mi-octobre et la mi-mai en fonction  des variétés.

À la maison on peut accélérer le mûrissement en l’entourant d’autres fruits comme les bananes (qui produisent naturellement le gaz éthylène) ou en l’enfermant dans un sac en compagnie d’une poire ou d’une pomme (pour éviter l’odeur de banane).  L’avocat se conserve à température ambiante. En cas de surplus, le mieux est de les congeler sous forme de purée avec un peu dejus de citron (environ une cuillerée à soupe pour deux avocats).

Maladies et ravageurs de l’avocat

Phytophthora cinnamomi: champignon qui entraîne la destruction de l’arbre. Le champignon se développe en présence d’humidité et de température élevée (27 – 30°C). Les premiers signes de la maladie sont le flétrissement, le jaunissement et les feuilles mortes restant sans tomber sur la plante. traiter avec un fongicide bio.

Araignées rouges: sont en fait des acariens qui se nourrissent des cellules des feuilles et diminue la vitalité de l’arbre. Les piqûres de ces araignées donnent une couleur gris-plombé aux feuilles. Si l’attaque est importante, on observe une chute prématurée des feuilles. Vaporisez avec de l’eau, car elles détestent l’humidité.

{lang: 'fr'}

14 Commentaire

  1. Bonjour,
    j’ai fait poussé un avocat à partir d’un noyau et aujourd’hui il mesure un mètre.
    Mais du jour au lendemain, il a perdu toutes ses feuilles et il se déseche à partir du sommet!!!!
    J’ai eu des cochenille que j’ai, je pense éradiqué. je l’ai changer de pot et de terre. Mais il continu de se déseche toujours par le sommet.
    Que faire?

    Merci de me dire si vous en connaissez la cause.
    Cordialement

    Laurent (01)

  2. dommage qu’il n’y ait pas d’adresses de pépiniéristes ou acheter des plants d’avocat !

  3. pas mal étant ammateur et que mon noyau commence à germer j’ai tout ce qu’il faut.d’avance merci.

  4. Bonjour, il suffit juste d’acheter un avocat, de le manger et de planter le noyau.!

  5. Bonjour, il suffit juste d’acheter un avocat, de le manger et de planter le noyau!

  6. Pourquoi l’acheter quand on peux le faire soi-même?
    je pense que c’est la raison pour laquelle les pépiniériste n’en vendent pas….

  7. Bonjour,

    J’ai planté mon avocat dans un petit pot de terreau.
    Cela fonctionne parfaitement. En revanche j’ai tenté la technique de chauffer le noyau et celui ci à fini par pourrir … j’ai probablement trop chauffé.

    J’ai vu que sur pas mal de sites, on parle de pincer la tige pour forcer la ramification.
    Comment doit on procéder ? je n’ose pincer l’avocat.

    Vous pouvez voir le résultat de ma plantation sur mon tumblr : http://didier-avocat.tumblr.com/

    J’espère bien pouvoir le planter dans mon jardin, mais j’ai peur que le climat breton ne lui fasse pas de bien !

    Cordialement

  8. Bonjour,
    mon avocatier a eu des fruits il y a deux ans. Je l’ai taillé une fois après avoir cueillis les derniers fruits mais depuis plus rien ( 3 fruits cette année ).
    Quelle est la période optimale pour le tailler, sachant que lorsque les fruits arrivent à maturité, les futurs bourgeons sont déjà là?

    Je précise que ce n’est pas une plante d’intérieur mais bien un arbre d’extérieur (environ 5 mètres de hauteur).
    Merci pour vos aides et témoignages.

    Cordialement.

  9. Bonjour,
    cela fait des années que j’essaye de faire germer des noyaux d’avocat ! de toutes sortes, des bruns, des verts, des petits, des moyens, des géants… en faisant sécher avant ou en plantant en terre tout de suite, ça ne pousse JAMAIS !!!
    j’ai pourtant la main verte pour tout le reste ! je ne comprends pas…
    à voir tous les blog sur le sujet il n’y a rien de plus simple, alors …. ?
    qu’on m’explique.
    Merci

  10. Bonjour,
    j’ai 3 avocatiers plantés en exterieur dans la région de Perpignan, ils ont environ 10 ans.
    Les fruits se forment mais peu à peu tous tombent et à la fin il n’y a pas un qui reste.
    Quelqu’un peut me donner un avis?

  11. Je suis Rdcongolais, et m’interesse à la culture d’ AVOCATIER, mes plantes il y a deux années, fleurissent beaucoup et donnent seulement QUATRE à CINQ fruits. Est ce le fait du début oubien une mauvaise race?
    Sinon ces fruits sont excellents.
    Dois-je m’attendre à une production importante à l’avenir.?

  12. Je frise les 50 ans… Cela fait donc 43 ans ( et oui dès l’âge 7 ans ; Breton de mon état) que j’essaie, sans résultat, d’obtenir une avocatier à partir d’un noyau. J’ai tout eu ; même après avoir fait sécher – comme il ce doit – le « dit » noyau, avant de le planter des fameux cure dent ou autre allumette : J’avais, un fois sur un milliard, l’avantage de voir mon « pauvre noyau » enfin s’ouvrir et enfin développer une racine blanche dans l’eau ; et un jour miracle, une pouce semble vouloir pousser, et de ce fait, me remplir d’une joie indescriptible (oui, je sais, cela paraît un peu excessif ; mais là je parle à ceux qui ont un jour essayé d’avoir un avocatier … les autres qu’ils arrêtent de me lire – merci-). Lors donc, gentiment, cette pouce atteint la hauteur de : RIEN ; elle s’évapore telle les cendres d’une clope. Et la HAINE contre mère nature. Mais çà, c’était avant… Avant que je réside en Asie… Et là, un paysagiste Khmer m’explique : « La culture d’un avocatier à partir d’un noyau est possible ; il faut savoir sélectionner le noyau, puis le laisser, après l’avoir nettoyé à l’eau clair, sécher trois jours en plein soleil. Ensuite, le disposer dans l’eau avec les allumettes… etc… (çà ont sait…) ; puis l’enfouir avec ses allumettes dans un mélange de sable et de terreau. Et dés que le plant atteint 30 cm, le planter en pleine terre. » J’ai tout fait comme il à dit ; et çà marche : j’ai aujourd’hui un arbrisseau d’un mètre cinquante … Mais en faite, pour ce qui m’ont lu jusqu’au bout, le dit Khmer m’a surtout dit que le problème en Europe, c’est que les avocats, pour arriver sur nos étales, bien beau, bien vert et tout et tout, voyageait en caisse maritime à +/- 1° ; et que donc, jamais ils ne pourraient donner un arbre (ou alors avec du bol) ; mais que surtout jamais ils ne donneraient des fruits. Car, hormis le fait de posséder un noyau adéquate, il faut de plus une hygrométrie adaptée, une température entre 27° et 37° . Voilà, triste vérité. Je passerais sur les fleurs mâles s’ouvrant le matin et femelles le soir… :)

  13. bonjour moi j ai ramené un avocatier greffé de 1M de mes vacances en Andalousie…..pour le moment il se porte bien…il a déjà fait une petite pousse de coté et une en haut…..dois je enlever la pousse du haut comme je l ai lu? Et quel engrais dois je lui donner? Merci de me renseigner si vous connaissez la réponse bien sure….merci beaucoup

  14. je possede un pot davocat avec deux tige qui possede plusieure feuille mai je rmarque quelle fletrie estbrunisse quelle remede pour larete

Laissez un commentaire