Culture de l'avocat - Planter un avocatier

La culture de l’avocat

La culture de l’avocat n’est possible en extérieur que si vous vivez dans un climat à hiver doux. L’avocatier étant originaire du Mexique, il déteste le gel et s’adapte au froid assez difficilement. Sinon il faudra mener la culture de l’avocat en intérieur pendant l’hiver et disposer donc d’une véranda ou d’un jardin d’hiver pour le rentrer .

La biologie de l’avocatier

Faire germer un noyau d'avocatFructification de l’avocatier : L’avocatier à besoin d’être pollinisé pour fructifier. Chez l’avocatier, chaque fleur s’ouvre deux fois : une première fois en tant que femelle et une deuxième fois en tant que mâle. Il est donc capable de le faire seul, mais il est préférable d’avoir plusieurs plants pour assurer une bonne pollinisation. L’hygrométrie doit être élevée à la nouaison ( phase initiale de la formation du fruit ), 70 à 80% et plus modérée lors du grossissement des fruits.  L’avocat est un fruit climactérique (comme les bananes). C’est à dire qu’il grossit sur l’arbre où il peut rester plusieurs mois, mais il ne mûrit qu’une fois cueilli. Ainsi, un avocat dur est un signe de fraîcheur.

Développement de l’avocatier : l’avocatier peut atteindre entre 8 et 20 mètres de haut en extérieur et vivre jusqu’à 70 ans. La production commence 4 ans minimum après la plantation mais peut être beaucoup plus tardive. L’avocatier nécessite un ensoleillement important. Bien que s’accommodant d’une large gamme de sols dans la mesure où ils sont bien drainés, l’avocatier préfère des sols sableux ou sablo-argileux.




Faire pousser un avocatier

faire-germer-avocatL’avocat est un fruit très facile à faire germer et donc amusant à faire pousser après avoir dégusté sa chair. Il faudra quelque temps avant d’obtenir les premiers avocats, mais la culture de cet arbre d’origine tropicale reste un vrai plaisir.

Préparer le noyau d’avocat

Choisissez un ou plusieurs beaux noyaux, de bonne taille et qui n’a surtout pas été écorché par un couteau lors de son ouverture.

  • Nettoyez-le sans l’abîmer, à l’eau claire et retirez la chair restante.
  • Trempez-le dans l’eau chaude, entre 35 et 40°, pendant une petite demi-heure.
  • Faites-le sécher plusieurs heures au soleil ou dans un endroit sec et aéré afin qu’il n’y ait plus aucune trace d’humidité.

Faire germer le noyau d’avocatplanter-avocat-avocatier-terreau

  • Plantez ensuite 3 allumettes ou cure-dents autour du noyau et posez-le sur un verre sans qu’il ne le touche.
  • Maintenez la partie pointue vers le haut et remplissez le verre d’eau en immergeant la partie basse du noyau .

Vous pouvez également mettre du coton imbibé d’eau dans le fond de votre verre.

  • Changez l’eau régulièrement.

Au bout de quelques semaines, les racines auront atteint 1 ou 2 cm. Plantez alors le noyau dans un pot rempli de terreau et arrosez régulièrement, la terre doit rester humide au début.

Une autre technique consiste à planter directement le noyau dans du terreau humide. Il faut ensuite l’arroser régulièrement afin de maintenir le terreau toujours humide jusqu’à l’apparition des premières pousses. Bien que plus rapide à mettre en œuvre, le résultat est souvent plus difficile à obtenir.

En vidéo :

 

Planter un avocatier et l’entretenir

Où placer un avocatier ?

Il a besoin d’un maximum de lumière et profitera du soleil l’été. Vous pourrez le sortir après tout risque de gelée (entre mai et septembre). En intérieur, placez-le toujours au bord d’une fenêtre.

Arroser un avocatier : vous veillerez à ce que l’arrosage soit régulier mais jamais excessif, surtout au début quand l’avocatier est le plus fragile. Plus l’avocatier avancera en âge, moins il aura besoin d’eau. Un bon moyen, comme pour les agrumes est d’humidifier la terre dès qu’elle est sèche. Trop d’eau et les feuilles jauniront. Pas assez et elle bruniront.

Tailler un avocatier : aucune taille n’est nécessaire en extérieur sur un jeune avocatier car elle retarderait alors l’entrée en production. Toutefois, pour une culture en pot, il peut être utile de pincer la tête (la couper) quand  l’avocatier aura atteint les 30 cm. Une fois l’avocatier établi,  une taille d’entretien du bois mort et des gourmands s’avère efficace.

L'avocatierRécolte et conservation des avocats : pour une culture en (grand) pot, la première récolte d’avocats n’aura lieu qu’au bout de 8 à 10 années en moyenne. Mais, en attendant, son magnifique feuillage persistant en fera une très belle plante d’intérieur. Les avocats seront récoltés entre la mi-octobre et la mi-mai en fonction  des variétés.

À la maison on peut accélérer le mûrissement en l’entourant d’autres fruits comme les bananes (qui produisent naturellement le gaz éthylène) ou en l’enfermant dans un sac en compagnie d’une poire ou d’une pomme (pour éviter l’odeur de banane).  L’avocat se conserve à température ambiante. En cas de surplus, le mieux est de les congeler sous forme de purée avec un peu de jus de citron (environ une cuillerée à soupe pour deux avocats).

Maladies et ravageurs de l’avocat

 

L'anthracnose sur le feuilles de l'avocatier

feuille d’avocatier noircit

Les feuilles de l’avocatier peuvent souvent brunir ou noircir, souvent aux pointes, elles peuvent même tomber, particulièrement lors des périodes froides ou fraiches (automne – hiver ). Si ce n’est l’Anthracnose (voir ci-dessous) différentes causes sont possibles :

  • Manque d’eau ou climat trop sec dans le cas ou seules les extrémités sont touchées
  • Les feuilles sont anciennes et doivent se renouveler
  • Choc thermique (exemple : passage de la maison au jardin)
  • en extérieur brûlures causées par le soleil ou le vent

L’Anthracnose :  C’est un champignon qui provoque des taches brunes sur les feuilles, souvent sur le bout et se développent petit à petit. Il est conseillé d’enlever les feuilles atteintes, si il y a en a assez (l’impact sur un jeune plant ou sur un arbre n’est évidemment pas le même). Il également possible de traiter avec du purin d’orties, de prêles ou de consoude (2 pulvérisations par semaine ). La Bouillie bordelaise peut également arrêter ce champignon dévastateur.

Phytophthora cinnamomi : champignon qui entraîne la destruction de l’arbre. Le champignon se développe en présence d’humidité et de température élevée (27 – 30°C). Les premiers signes de la maladie sont le flétrissement, le jaunissement et les feuilles mortes restant sans tomber sur la plante. traiter avec un fongicide bio. (Plus d’info sur Wikipedia)

Araignées rouges : sont en fait des acariens qui se nourrissent des cellules des feuilles et diminue la vitalité de l’arbre. Les piqûres de ces araignées donnent une couleur gris-plombé aux feuilles. Si l’attaque est importante, on observe une chute prématurée des feuilles. Vaporisez avec de l’eau, car elles détestent l’humidité.

Les Sciarides  (moucherons) : se développent souvent dans le terreau humide et chaud. Il y a plusieurs alternatives (écologique) pour les éliminer ou limiter leur développement et présence, voici quelques conseils :

  1. Couvrir le terreau avec des pierres, cailloux, bouts d’ardoises, sable… Ce qui en plus peut être décoratif !
  2. Mettre quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée (ou autres huiles fortes), dans la terre ou sur un support quelconque posé sur la terre.
  3. Mettre un tulle fin sur la terre ou la base de votre pot pour les bloquer et « étouffer » les moucherons.
  4. Placer un verre ou coupelle contenant de l’eau et sucre (confiture, miel), ils seront attirés et s’y noieront.
  5. Réduire un peu l’arrosage (si possible)

L’avocatier en Vidéo :

Voici une vidéo intéressante sur le sujet (mais encore faut-il arriver à avoir un bel arbre de cette taille !)  :

La culture de l’avocat
4.26 (85.13%) 39 votes

74 Commentaire

  1. Bonjour,
    j’ai fait poussé un avocat à partir d’un noyau et aujourd’hui il mesure un mètre.
    Mais du jour au lendemain, il a perdu toutes ses feuilles et il se déseche à partir du sommet!!!!
    J’ai eu des cochenille que j’ai, je pense éradiqué. je l’ai changer de pot et de terre. Mais il continu de se déseche toujours par le sommet.
    Que faire?

    Merci de me dire si vous en connaissez la cause.
    Cordialement

    Laurent (01)

    • Quand un avocatier perd ses feuilles ou qu’elles noircissent, il peut y avoir plusieurs raisons : la température, le manque de soleil, trop (ou pas assez) d’eau…
      Vous pouvez toujours couper (pas trop court) les parties atteintes, même les tiges, ça repart bien en général.

  2. dommage qu’il n’y ait pas d’adresses de pépiniéristes ou acheter des plants d’avocat !

  3. Pourquoi l’acheter quand on peux le faire soi-même?
    je pense que c’est la raison pour laquelle les pépiniériste n’en vendent pas….

  4. Bonjour,

    J’ai planté mon avocat dans un petit pot de terreau.
    Cela fonctionne parfaitement. En revanche j’ai tenté la technique de chauffer le noyau et celui ci à fini par pourrir … j’ai probablement trop chauffé.

    J’ai vu que sur pas mal de sites, on parle de pincer la tige pour forcer la ramification.
    Comment doit on procéder ? je n’ose pincer l’avocat.

    J’espère bien pouvoir le planter dans mon jardin, mais j’ai peur que le climat breton ne lui fasse pas de bien !

    Cordialement

    • Bonjour, oui vous pouvez pincer (couper/tailler) votre plant pour l’aider à s’étoffer et surtout à ne pas rester une unique tige droite, ce qui n’est pas toujours très « beau ». Quand il s’agit de la tige principale on appelle ceci « étêter » le plant. Il faut de manière générale le faire avant les dernières pousses (donc pas trop bas).
      Pour illustrer un peu le propos, on dit ainsi à la sève de se créer d’autres chemins pour évoluer et donc créer de nouvelles branches.
      En fonction de l’avancement de votre plant, allez-y doucement ! si il y a une unique tige, vous ne pourrez de toute manière faire qu’un seul pincement. Pour information, certains plants se divisent tout seul.
      Pour ce qui est du climat breton, tout dépends d’où vous êtes (même en Bretagne), le climat est très différent en bord de mer que dans les terres, mais en gros l’avocatier (Variété « hass ») peut résister jusqu’à -4°C.
      Si le plant est bien avancé (fort) vous pouvez essayer de le mettre en pleine terre, sinon il faut éventuellement le laisser en pot et le rentrer dans les périodes les plus froides.

  5. Bonjour,
    mon avocatier a eu des fruits il y a deux ans. Je l’ai taillé une fois après avoir cueillis les derniers fruits mais depuis plus rien ( 3 fruits cette année ).
    Quelle est la période optimale pour le tailler, sachant que lorsque les fruits arrivent à maturité, les futurs bourgeons sont déjà là?

    Je précise que ce n’est pas une plante d’intérieur mais bien un arbre d’extérieur (environ 5 mètres de hauteur).
    Merci pour vos aides et témoignages.

    Cordialement.

    • Bonjour, il n’y a pas forcement de période optimale pour tailler particulièrement un avocatier, celui-ci tolère bien la taille de façon générale. Mais pensez à respecter les règles de base : automne et hiver la végétation se referme et au printemps, été, elle s’ouvre et pousse, donc il est préférable de le faire dans ces périodes.

  6. Bonjour,
    cela fait des années que j’essaye de faire germer des noyaux d’avocat ! de toutes sortes, des bruns, des verts, des petits, des moyens, des géants… en faisant sécher avant ou en plantant en terre tout de suite, ça ne pousse JAMAIS !!!
    j’ai pourtant la main verte pour tout le reste ! je ne comprends pas…
    à voir tous les blog sur le sujet il n’y a rien de plus simple, alors …. ?
    qu’on m’explique.
    Merci

    • Bonjour, c’est étonnant que n’arriviez pas à faire germer vos noyaux, il fait trop froid dans votre région peut-être ? il faut en effet un minimum de chaleur pour qu’un noyau germe.

  7. Bonjour,
    j’ai 3 avocatiers plantés en exterieur dans la région de Perpignan, ils ont environ 10 ans.
    Les fruits se forment mais peu à peu tous tombent et à la fin il n’y a pas un qui reste.
    Quelqu’un peut me donner un avis?

  8. Je suis Rdcongolais, et m’interesse à la culture d’ AVOCATIER, mes plantes depuis il y a deux années, fleurissent beaucoup et donnent seulement QUATRE à CINQ fruits. Est ce le fait du début oubien une mauvaise race?
    Sinon ces fruits sont excellents.
    Dois-je m’attendre à une production importante à l’avenir.?

    • Bonjour, avoir des fruits au bout de 2 ans est déjà très bien ! certainement l’avantage de votre climat, les comportements ne sont bien-entendu pas les mêmes que par chez nous, en France. Oui il est possible qu’ils donnent d’avantage de fruits dans les années à venir. tenez-nous au courant !

  9. Je frise les 50 ans… Cela fait donc 43 ans ( et oui dès l’âge 7 ans ; Breton de mon état) que j’essaie, sans résultat, d’obtenir une avocatier à partir d’un noyau. J’ai tout eu ; même après avoir fait sécher – comme il ce doit – le « dit » noyau, avant de le planter des fameux cure dent ou autre allumette : J’avais, un fois sur un milliard, l’avantage de voir mon « pauvre noyau » enfin s’ouvrir et enfin développer une racine blanche dans l’eau ; et un jour miracle, une pouce semble vouloir pousser, et de ce fait, me remplir d’une joie indescriptible (oui, je sais, cela paraît un peu excessif ; mais là je parle à ceux qui ont un jour essayé d’avoir un avocatier … les autres qu’ils arrêtent de me lire – merci-). Lors donc, gentiment, cette pouce atteint la hauteur de : RIEN ; elle s’évapore telle les cendres d’une clope. Et la HAINE contre mère nature. Mais çà, c’était avant… Avant que je réside en Asie… Et là, un paysagiste Khmer m’explique : « La culture d’un avocatier à partir d’un noyau est possible ; il faut savoir sélectionner le noyau, puis le laisser, après l’avoir nettoyé à l’eau clair, sécher trois jours en plein soleil. Ensuite, le disposer dans l’eau avec les allumettes… etc… (çà ont sait…) ; puis l’enfouir avec ses allumettes dans un mélange de sable et de terreau. Et dés que le plant atteint 30 cm, le planter en pleine terre. » J’ai tout fait comme il à dit ; et çà marche : j’ai aujourd’hui un arbrisseau d’un mètre cinquante … Mais en faite, pour ce qui m’ont lu jusqu’au bout, le dit Khmer m’a surtout dit que le problème en Europe, c’est que les avocats, pour arriver sur nos étales, bien beau, bien vert et tout et tout, voyageait en caisse maritime à +/- 1° ; et que donc, jamais ils ne pourraient donner un arbre (ou alors avec du bol) ; mais que surtout jamais ils ne donneraient des fruits. Car, hormis le fait de posséder un noyau adéquate, il faut de plus une hygrométrie adaptée, une température entre 27° et 37° . Voilà, triste vérité. Je passerais sur les fleurs mâles s’ouvrant le matin et femelles le soir… :)

    • Merci pour ce beau commentaire et témoignage. Par contre faire pousser un avocatier à partir d’un noyau avec la technique précisée ci-dessus, fonctionne très bien, pour avoir un petit avocatier d’ornement. Ensuite avoir un arbre, donnant des fruits et pouvoir les manger c’est plus difficile, plus exigeant, avoir le bon climat en effet… Donc en Bretagne… difficile probablement :).

  10. bonjour moi j ai ramené un avocatier greffé de 1M de mes vacances en Andalousie…..pour le moment il se porte bien…il a déjà fait une petite pousse de coté et une en haut…..dois je enlever la pousse du haut comme je l ai lu? Et quel engrais dois je lui donner? Merci de me renseigner si vous connaissez la réponse bien sure….merci beaucoup

    • Bonjour, oui vous pouvez tailler, mais en effet, si il fait déjà un mètre, tout dépend de la greffe, depuis combien de temps a t’elle été faite…

  11. je possede un pot davocat avec deux tige qui possede plusieure feuille mai je rmarque quelle fletrie estbrunisse quelle remede pour larete

    • Pour répondre à MOUREY mon avocatier planter dans un pot provenant d un noyau a eu le même problème après l hiver ( il est dans une pergola fermer l hiver donc pas chauffé ,on habite en Belgique ) mais au printemps je l ais tout simplement sortie et il a repris des couleurs et il continue à croître

  12. Bonjour,

    Avec mon épouse nous sommes à la retraite et habitons BORDIGHERA en Italie.
    Il y a 8 ans nous avons acheté une propriété dans la colline pour y construire une villa.
    Sur le terrain nous avons découvert un avocatier d’environ 1,5 mètre de haut. Il n’avait aucun fruit. Nous l’avons bien protégé durant les travaux et bien entretenu.
    Aujourd’hui il mesure environ 4 mètres et à l’heure ou je vous parle il est rempli de fruit.
    C’est précisément la raison de mon intervention sur votre site car il ce passe un phénomène nouveau.

    Alors que depuis 4 ou 5 ans il nous donne des fruits magnifiques que nous cueillons sur une période de 4 à 5 mois à partir de septembre.
    Cette année pour la première fois il il est totalement plein de jeune fruits et nous constatons qu’il en perd beaucoup en cours de croissance.

    Peut être que quelqu’un pourrait me dire ce qu’il faut faire… Est ce normal du fait qu’il en a tellement pour la première fois ? Plus d’eau, moins d’eau ? Des fertilisants ou pas ? Quoi faire enfin… Si quelqu’un sait… Merci

    Je dois préciser que depuis quelques années nous avons fait germer des noyaux et planté une douzaine d’avocats dans notre propriété. Aucun ne nous a encore donné des fruits bien que deux d’entre eux mesure plus de deux mètres.
    Des voisins nous ont dits qu’il fallait les greffers. Nous avons nous même essayé avec le plus grand mais pour l’instant la branche greffée a bien grandi mais aucun fruit n’est encore apparu…

    Nous avons d’ailleurs pensé que c’est du fait de ces nouveaux avocatiers dans l’environnement du premier de 4 mètres que ce dernier fait tant de fruit cette année.
    Merci de me répondre.
    Claudeffel@gmail.com

    • Etant donné ma réponse tardive, tout d’abord je serai curieux de savoir si vos avocatiers se sont mieux portés depuis ?
      De votre description, je dirai qu’il faut enrichir la terre aux pieds de chaque arbre pendant l’automne et hiver. De feuilles à laisser se décomposer, d’engrais (vert évidemment). Il faut les aider à trouver de la force !

  13. bonjour,
    j’ai un jeune avocat il mesure 45 cm et les feuilles moisisse au boue des feuilles merci de me donner une réponse

  14. Bonjour, j’ai planté deux noyaux ( les deux ont pris, du premier coup, sans aucun effort). La technique est très simple.
    Il suffit de ne pas abîmer le noyau quand on le retire de la chair du fruit.
    Ensuite, le plonger dans l’ eau chaude à température du corps (37-38°C) pendant 30 à 40 minutes. Essuyer soigneusement. Laisser sécher deux jours au soleil.
    Planter dans une terre riche (terreau horticole) en laissant la pointe dépasser de 3 à 4 mm. Arroser à tremper la terre.
    Patience !! Deux mois minimum…
    C’est garanti. Je me lance dans les avocats tropicaux ( le fruit fait la taille d’un pomelos). Ensuite ça pousse très vite.
    Je vis en Mayenne (pays de la loire)

  15. bonjour,
    j’habite la région aquitaine. TOUS les noyaux d’avocats sont jetés dans mon jardin et la majorité poussent.
    Mais j’ai maintenant au moins 4 d’entre eux qui sont devenus des arbres d’environ 4 metres au bout de 2 ans .
    je ne sais pas comment les tailler et surtout comment faire faire si l’hiver est plus dur cet année que les années précédentes.
    pourriez vous me donner un avis.
    merci pour vos réponses

  16. Je ne comprends pas que beaucoup n’arrivent pas à faire germer des noyaux d’avocats ?
    je ne nettoie rien du tout, pas d’exposition au soleil, je les mets dans du terreau dans une jardinière, j’arrose comme si c’était des salades et sur 10 noyaux il en pousse 8.
    Ensuite je replante les plants dans ma serre et très vite ils poussent la bâche !!!!!

  17. si vous avez un composteur mettez les noyaux d’avocat dedans, c’est bien rarer s’ils ne germent pas !

  18. Bonjour, j’ai un avocatier d’au moins 8m.il a à peux près 20 ans , cette année il a fait une centaine d’avocats . C’est très bien mais comme il est très haut , je voulais savoir si je peux l’etete ? Merci de me le faire savoir .

  19. Bonjour ! J’ai un avocatier dans mon jardin qui a plus de 20ans il fleurit mais ne donne pas de fruit. Où est le problème ?? Il à été planté a partir d’un noyau. Merci d’avance

  20. Pour les personnes intéressées par des plans, nous avons 4 petits avocatiers bio, de 40 cm à 1 m.
    6 euros les 4
    Nous sommes sur Bordeaux et serons sur Tours pour Noël

  21. Bonjour,

    Je me lance tout juste dans la germination de l’avocat, étant novice, je ne serai pas de très bon conseils. Je n’ai cependant pas lu de commentaire sur un facteur neccessaire à la germination. L’eau dans laquelle germe l’avocat doit être supérieur à 20°C. Pour ma part j’ai mit le bocal sur un radiateur et il à l’air de bien germer.
    En espérant le voir grandir, Inch Gaïa.

  22. Bonjour, j’ai un avocat de 2 mètres dans un pots (le même la ou j’ai simplement planté le noyau il y a à peu prês 5 ans) a réserve d’eau. j’attend la fin des st de glace pour le mettre en extrerieur, je suis bien exposer avec un terrain en pente pleins sud. Mais se que je craint c’est aussi que je suis très exposé au vent et l’hiver 2016/2017 soit fatal si il fait assez froid. étant au bord de la méditérannée je craint moins le froid. si vous pouvez m’orienter ca serait sympathique. A bientôt.

    • la bonne exposition de l’avocatier est par défaut là il y a le plus de soleil (parfait pour vous) et le moins de vent (plus compliqué donc). Il vous faut essayer de trouver le meilleur compromis possible avec vos contraintes. A l’abri d’autres arbres peut-être ?
      En fonction des variétés les températures minimales tolérés vont de -7° à 0. les variétés antillaises sont les moins résistantes.
      Vous voulez le planter en pleine terre c’est bien ça ?
      Si non gardez le à l’intérieur comme vous faites depuis 5ans apriori.

  23. Bonjour, l’on m’a ramené l’année dernière deux avocats africains à noyau très gros ( plus gros que ce que l’on peut trouver dans nos magasins français disons.) mais différents ( l’un plus gros que l’autre). après avoir planté dans le même pot les deux noyaux, le plant a donné un superbe arbrisseau qui s’est développé à une vitesse folle ( un mètre en 6 mois ), tandis que le plus petit noyau a fait un plan plus petit. Je suis à Marseille, le climat est doux mais le mistral ne me permet pas de le laisser à l’extérieur l’hiver. Je le rentre donc . Comme je le craignais ( car j’ai vécu la même expérience l’hiver dernier avec un autre avocatier planté en pot ), après sa période de suprême beauté, mon avocat à commencé à souffrir des cochenilles. Je l’ai traité avec un anti parasite bio. Puis il a commencé à avoir des feuilles attaquées par des déformations, des petites taches foncées ( comme si les nervures étaient attaquées par un parasite), les bourgeons ont commencé à sécher avant même de se déployer et les plus grandes feuilles à brunir ici et là et à tomber. Je l’ai donc traité à la bouillie bordelaise… Les racines sortaient sous le pot pour tremper dans le cache pot, j’ai donc décidé de le rempoter dans un pot plus grand. De nouvelles feuilles bien vertes on fait leur apparition après le traitement, mais après deux semaines , ont commencé aussi à subir les mêmes symptomes du jour au lendemain. J’avais l’impression qu’il avait soif, alors que la terre était constamment humide… Et j’ai remarqué des petits moucherons sur la terre. J’ai alors compris que les gros noyaux restés en place malgré la croissance de la plante étaient entrain de pourrir. J’ai creusé autour du pied pour éliminer les morceaux de noyaux, et les moucherons avaient élu domicile dedans, me laissant penser que l’état était très avancé pour ma pauvre plante… Maintenant que j’ai « assaini » , je ne trouve pas de fongicide adapté , je ne sais pas quoi faire pour le sauver… Des conseils? Je suis entrain de laisser sécher la terre pour commencer… Il est derrière une fenêtre bien exposée, à une température de 22 degrés environ.

    • Bonjour Manon, merci pour ce beau témoignage et retour d’expérience. Ce que vous avez fait pour tenter de « sauver » vos avocats me semble bien. Si ça n’est pas suffisant, il faut essayer autres choses en effet… Vous dites les rentrer en hiver, mais est-ce à coté d’autres plantes (les cochenilles et/ou maladies peuvent provenir des autres plantes dans la pièce) ? Quelques pistes : 22 degrés (chaleur « artificielle ») c’est peut-être trop (ça encourage peut-être le développement des maladies ?). Plutôt que de lutter contre les maladies ou insectes, penser à aider vos plants à se « fortifier » pour lutter lui même contre les maladies, donc engraisser la terre. Vos noyaux viennent d’où en Afrique ? peut-être n’ont ils le climat nécessaire à leur bon développement dans votre région en hiver. L’hiver à Marseille n’est certainement pas le même que dans leur pays d’origine.
      Si d’autres personnes ont des conseilles à donner à Manon, n’hésitez pas à intervenir ;).

      • A vrai dire, je l’ai rempoté dans du terreau domestique déjà enrichi, je n’ose pas apporter d’engrais supplémentaire. L’avocat vient du mali. Depuis que j’ai ôté les restes de noyaux du plant l’état de la plante semble s’être stabilisé. J’ai cessé de l’arroser, attendant de voir de vrais signes de soif, mais je l’ai vaporisé tous les jours avec une décoction fongicide et antivirale (lavande ail girofle cannelle eucalyptus) diluée dans de l’eau. En tout cas plus de signe de moucherons, et aucune chute de feuilles. Le plus petit des deux a fini par perdre toutes ses feuilles, il ne reste qu’une baguette dont le bout commençait à noircir. J’ai coupé le bout nécrosé et je l’ai vaporisé avec ma petite décoction . Je pense que ce pied là est condamné, mais je continue de le surveiller.

        • Ce que vous faite me parait très bien, vous semblez très méticuleuse, ça fait toujours plaisir de voir des personnes attentionnées en vers leurs plantes. Oui il est fort probable que le plus petit plant soit condamné, le bout de la tige principale qui noircit est un cas assez courant par chez nous. C’est déjà une belle réussite si l’autre avocatier reprends des ailes !

        • Bonjour,
          Je serais très curieuse de connaitre votre recette fongicide . Est-ce à base d’huile essentielles?
          En trouve t’on dans le commerce?
          Merci

          • sur Arboralis.com , c’est un extrait végétal fermenté à diluer et non un produit à base d’huiles essentielles.

            le petit pied a noirci et séché, même si les racines avaient plutot l’air saines lorsque je l’ai désolidarisé de la motte. Le grand pied est toujours stable, je le restreint au maximum en eau tout en continuant de le pulvériser de ma décoction . Il ne perd plus de feuilles. à suivre .. :)

  24. salut ! merci pour vos commentaires, j’ai planté un Avocatier en sol; qui a atteint presque 1 mètre de hauteur en 7 mois. cependant depuis quelque semaines les feuilles de la tige centrale se dessèchent. je précise que je vis au Burina Faso et que j’ai un très bon ensoleillement. le sol autour de l’avocatier est très riche , je l’arrose au moins 2 ou 3 fois par jour et je remarque qu’il y a de nombreux lombrics dans le sol. je voudrais savoir est ce dû a un parasite ou bien la qualité du sol est elle a l’origine du flétrissement ? que puis-je utiliser comme antiparasitaire bio ? merci !

  25. Bonjour,
    Je suis tunisien et j’habite en Tunisie dans la région du Sahel sur la Cote Est du pays. J’écris pour la première fois dans ce blog que je trouve très intéressant.
    Je me suis lancé dans l’expérience de germination des noyaux d’avocats et leur plantation en octobre 2009. Je n’ai pas eu du mal à faire pousser ces noyaux par la méthode des allumettes (ou cures dents) plantés dans le noyau qui est trempé à moitié dans l’eau. J’ai essayé aussi la plantation directe des noyaux dans le sol et çà marche. Bref, j’ai pu obtenir trois avocatiers depuis novembre 2009. Deux ont bien poussé et le troisième est resté nain et ne semble pas bien s’épanouir (je compte l’enlever d’ailleurs). Le plus grand parmi les trois a commencé à fleurir depuis 4 ans. Il y a deux ans, il a beaucoup fleuri et a donné une vingtaine de fruits ayant atteint la taille d’un œuf de poule, qui malheureusement sont tous tombés en l’espace d’une dizaine de jours au mois de juillet. Je me rappelle qu’il avait fait chaud (autour de 35 °C) et j’ai dû arroser l’avocatier abondamment. Et c’est à partir de ce moment là que les fruits ont commencé leur chute rapide. J’ai raconté ce qui s’est passé à un technicien agricole qui m’avait dit que l’arrosage abondant à la période de chaleur était pour quelque chose dans cette chute, et probablement l’âge jeune de l’arbre (4ans et demi ) est aussi un autre facteur à l’origine de cette perte des fruits.
    L’année dernière, les fleurs sont tous tombés sans aucun fruit. Cette année (2016), il y a tout près de 15 fruits actuellement d’une taille moyenne d’une balle de ping-pong et qui semblent tenir le coup, mais je crains qu’ils aient le même sort des fruits de 2014.
    Je tiens à préciser que l’arbre est bien exposé au soleil et qu’il ne manque pas de fertilisation.
    Pourriez-vous me conseiller et m’éclairer s’il y a des précautions à prendre ou des mesures à entreprendre afin d’éviter la chute des fruits cet été et de les aider à arriver à maturité ?
    Merci beaucoup d’avance.

    • Bonjour, merci pour ce superbe témoignage et votre intérêt pour ce blog.
      Connaissez vous la variété de vos avocatiers ? il y a des variétés qui s’adaptent plus ou moins bien à certaines régions. Les variétés mexicaines sont en générale celles qui résistent le mieux.
      Si le technicien Agricole basé dans votre région vous a conseillé d’être vigilent sur l’arrosage respectez ses propos et voyez comment se développe vos avocats cette année. Vous êtes dans un pays où les avocats devraient se plaire (plus qu’en France de manière générale).

  26. Bonjour c Fatou je suis du senegal en Afrique de l’ouest, jai planté un avocatier depuis bientot un an, il mesure entre 40 et 50cm avec des touffes de feuilles mais a chaque fois que les feuilles sortent ya quelque chose qui les mange.
    Si klk1 peut me dire de koi sagit il et kel remede. Merci

  27. Merci de m’avoir répondu Luc.
    Concernant la variété à laquelle appartient mon avocatier, il me semble que ça soit la « Fuerte » selon les caractéristiques apparentes des fruits et d’après mes souvenirs de l’origine du noyau que j’avais planté en novembre 2009.
    Je reviens à la situation actuelle. Aujourd’hui, il reste 8 fruits d’avocat sur l’arbre qui sont d’une taille moyenne d’un œuf de dinde. J’ai veillé à ne pas trop arroser l’avocatier pour éviter ce qui s’est passé en 2014 et ne pas voir tomber les fruits restants. Alors que je suis optimiste cette année concernant l’arrivée à maturité de ce qui reste comme fruits, ce matin j’ai été surpris de constater un des plus beaux fruits par terre. Chose importante que je dois préciser est que l’arbre a commencé depuis quelques jours à faire pousser de nouvelles feuilles. Je crois que ça doit être cela la cause de la chute des fruits. Autant cette chute de fruits m’inquiète, autant je me dis que ça doit être un phénomène normal. En effet, à mon sens, l’arbre doit sacrifier certains de ses fruits au profit du nouveau feuillage. Est-ce vrai ?

    • Oui en effet, l’arbre doit sacrifier certains fruits, comme le font les pommiers, poiriers… mais je comprends votre frustration sur 8 fruits :). Tenez-nous informé !

  28. Cet article tombe bien. Je comptais justement faire une culture d’avocat. D’après vos dires, l’entretien est facile. Je me lance!

  29. J habite dans un endroit où il fait entre 35 et48 degrés moment avocatier pousse joliment en pot (30cm) est ce que je peux le planter ou va t il brûler? Dois je l arroser matin et soir ? Merci de vos réponses et bonne journée

    • Bonjour, tout dépend si les hivers sont doux chez vous ou pas (pas sous 10° environ) ? Si oui, vous pouvez planter en pleine terre votre avocatier selon moi.

  30. Bonjour,
    J’ai fait germer un avocat cet hiver,il fait maintenant 40 cm.
    Il est en pot à l’intérieur près d’une fenêtre plein sud.
    Il est en forme et très beau malgré quelques tâches brunes sur les plus grosses feuilles du bas. J’ai coupé les toutes jeunes pousses du sommet pour qu’il s’étoffe.
    Mon principal souci est qu’il y a plein de petits moucherons dans la terre et autour du pot. Pas sur la plante cependant.
    Est ce que ces moucherons peuvent nuire à mon avocat? Je crains surtout des larves et de plus, ces petits insectes qui zonent, ce n’est pas très agréable.
    Peut-on utiliser du savon noir sur un avocat? Sauriez-vous de quoi il s’ agit (les tâches sur les feuilles et les moucherons)?
    Merci d’avance.

    • Bonjour Adi,
      Vos questions m’ont inspiré :), J’ai ajouté 2 paragraphes dans cet article sur vos sujets.
      Pour les tâches brunes, c’est un champignon « l’ANTHRACNOSE« , vous avez eu raison de couper les feuilles c’est le première étape en fonction du nombre de feuille de votre plant. Il est possible de traiter avec des purins d’orties, prêles… ou aussi avec de la bouillie bordelaise.
      Pour les moucherons, ce sont probablement des « sciarides« .

  31. Bonjour !

    Voilà 1 an et quelques mois que j’ai un plant d’avocat quia poussé depuis un noyau avec la même technique que vous décrivez dans votre article. Malheureusement, j’ignorais qu’il était utile de sectionner le plant au début de sa croissance afin que l’avocatier développe plus de ramifications. Du coup, il m’a fait deux branches l’une en face de l’autre (une qui part dans un sens – à gauche si on veut – et l’autre qui part dans l’autre sens – à droite). Ces branches le déséquilibrent un peu car les feuilles qui y poussent sont très grandes – donc mon plant penche un peu sur un côté (rien qu’un tuteur ne peut pas corriger évidemment, mais j’aimerais autant qu’une troisième branche pousse pour rééquilibrer sa structure …).

    Je vous écris parce que j’aimerais bien qu’il prenne plus en hauteur. Il est resté relativement bas pour le moment (si on compte juste le petit tronc avant les deux branches, je dirais qu’il fait 25 centimètres). J’ai lu qu’un défeuillage complet permettait de l’inciter à pousser vers le haut. Avez-vous des conseils à prodiguer ?

    Merci d’avance,
    Nga

    • Bonjour, je suis septique pour un défeuillage complet. Je recommande de tenter de tailler, sculpter doucement votre plant tel que vous le souhaitez à fur et à mesure qu’il pousse.

  32. coucou peut on realiser un banzai avec un avocat

  33. Merci pour tous ces bons commentaires car ce n’était pas terrible pour moi, je vais réessayer

  34. Bonjour Potiblogeur!

    Je me suis appuyer sur tes conseils depuis 2-3mois et j’ai maintenant 2 pousses d’avocatier d’environ 15-20centimetres. Depuis presque 3 semaines j’ai ramené un avocat de la Reunion (le noyau est donc 3fois plus gros). Il n’a pas encore pris racine mais je ne m’inquiète pas encore. Je vis en région PACA à 30min des côtes donc légèrement à l’abri du vent. Mes questions :
    – est ce que mes jeunes pousses doivent être en plein soleil ou je les laisse seulement prendre le soleil du matin?
    – que dois-je faire pour protéger mes arbres de toutes ces maladies citer plus haut et dans les commentaires? (Mieux vaut prévenir que guérir!)
    – à partir de quelles températures minimales dois-je rentrer mes pots?
    – est-ce que je peux planter mes avocatiers en terre dans 2-3 ans? (Car je veux de beaux arbres fruitiers et non pas des plantes d’intérieurs)

    Et dernière question est ce que tous ces conseils seront les mêmes pour mes avocats du supermarché et celui de la Réunion ?

    Bien cordialement!

    • Bonjour, je suis content de savoir que les conseils servent à bon escient. Oui le plein soleil ne pose pas de problème, mais alors bien surveiller l’humidité (pas trop peu, pas d’excès) de la terre. Pour anticiper les maladies, il n’y a rien à faire, à part bien veiller sur son plant (humidité, insectes, symptômes) et réagir en fonction. sous 15° vous pouvez rentrer vos pots. En fonction de leur évolution, planter vos avocatiers en terre après 2 à 3 ans en pots est un bon compromis, je pense que le signal pour les planter est simplement l’avancement du plant, si il est en pleine forme, beau (belles tiges, beau tronc, belles feuilles), vous pouvez vous lancer, mais attention à bien surveiller une fois ceux-ci en terre. Ces conseils s’appliquent à tous les types d’avocatiers, ensuite selon leur variété, le climat… ils se comporteront toujours différemment les uns des autres, la vie quoi !

  35. Hello,

    Je suis en appartement en Belgique. J’ai planté il y a 7 ans plusieurs noyaux d’avocats dans un pot de terre sans rien faire de plus. Il y avait d’ailleurs d’autres plantes dans le pot. J’ai eu 6 plants d’avocats qui ont poussés, j’ai gardé les deux plus grand dans un pot unique, j’ai mis les autres en extérieur chez mon père mais ils sont morts (!). Finalement, mes deux avocatiers, après 7 ans, font actuellement près de deux mètres de haut et je les étête pour ne pas qu’ils touchent le plafond de l’appartement. Je n’ai jamais eu de fruit.

    Ma question est la suivante : Quelle est la taille idéale du pot vu les dimensions de l’arbre ?
    En 7 ans j’ai rempoté trois fois en augmentant la taille du pot et à chaque fois, je me dis qu’il est trop petit.
    Par ailleurs, je peux dire que globalement sur une année, les avocatiers vont bien sans être non plus magnifiques et je pensais peut-être mettre des compléments d’engrais mais quoi ?

    Merci de vos réponses.

    Christophe Maggi

    • Bonjour Christophe, comme je le disais dans un précédent commentaire, avoir des avocats ou de beaux plants dans les pays du nord n’est pas toujours aisé. Pour la taille du pot, il faut bien s’arrêter à une certaine taille, à vous de trouver le compromis entre la place que vous avez, si vous souhaitez le déplacer (pouvoir le porter)… Mais votre expérience de l’avoir planté en pleine terre n’étant pas positive, il faut le conserver en pot par la force des choses. Il n’y a pas d’engrais spécifique à l’avocat, vous pouvez toujours apporter un peu d’engrais pour plante verte, et surtout un peu de nouveau terreau chaque année pour enrichir la terre.

  36. Bonjour, chaque fois que je mange un avocat je le plante au jardin, tout simplement!!! Il y en 6 qui poussent ,ils ont atteints la taille de 60 cm , en bonne santé, ils sont à l’ombre, me conseillez vous de les déterrer afin de les mettre en pot pour l’hiver et de les tailler pour qu’ils ramifient?? j’habite en Belgique en hainaut !! Merci pour vos bons conseils!!

    • Bonjour Jeanne, la Belgique ayant des hivers froids, si vos avocatiers sont jeunes, je vous conseille de les rentrer en hiver oui. C’est pour cette raison qu’il est préférable dans nos pays (au-dessus le la Loire) du nord de mettre les avocatiers en pot les premières années. Il faut garder en tête que l’avocatier est un arbre du sud, qui aime la chaleur (un minimum toute l’année), avoir de beaux plants (arbres) n’est pas aisé.

  37. Bonjour

    J’habite en NCalédonie,et j’ai un avocatier de 8ans cette année il était couvert de fleurs aujourdhui les fleurs tombent en grand nombre au point ou je me demande si je vais avoir des fruits .
    Petite précision j’ai dans mon verger 4 ruches donc pas de probléme de polinisation.
    Auriez-vous une solution ou une réponse à mon probléme,a moins que cela soit un phénoméne naturel.

    Merci pour votre réponse

    Cordialement

    • Bonjour Dominique, quelle chance d’avoir des fleurs en grand nombre dans vos avocatiers (ce n’est pas toujours le cas pour nous en France). Peut-être que la raison pour laquelle les fleurs tombent serait une météo peu propice au bon développement de celles-ci ? trop sec, trop de pluie ?

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.