Maladies et ravageurs de la pomme de terre

maladies et ravageurs de la pomme de terrePour éviter que les maladies de la pomme de terre ou les ravageurs de la pomme de terre viennent gâcher votre récolte prometteuse, il est impératif d’observer et de mettre en place des moyens de prévention. Les basiques: effectuer la rotation des cultures, utiliser  judicieusement l’association des cultures, favoriser les prédateurs naturels des ravageurs. Vous pouvez également sélectionner des variétés résistantes à certaines maladies, éloigner les parcelles de pommes de terres si vous en avez plusieurs, bien pailler, et choisir une parcelle peu humide et bien aérée.

Les maladies de la pomme de terre

Le mildiou

Le mildiou  est la principale maladie cryptogamique de la pomme de terre. Les spores hivernent sur des tubercules infectés et sont rapidement disséminés par temps chaud et humide ( 10 degrés min. et taux d’humidité 75%). Cela peut avoir des effets dévastateurs en détruisant des récoltes entières. La maladie peut détruire les récoltes comme ce fut le cas en Irlande en 1840, entraînant à l’époque une grande famine.

Symptômes: apparition de taches noires à l’extrémité des feuilles et sur les tiges, de moisissure blanche sur la face inférieure des feuilles. et la plante entière peut rapidement s’affaisser. Les tubercules infectés développent des taches grises ou noires qui deviennent brun-rougeâtre à l’aspect de cuir pourrissent.

Traitement préventif: traitement au purin d’ortie et de prêle en prévention dans les périodes à risques

Traitement curatif: aucun. Supprimez les plants malades dès que possible et traitez les autre plants avec un mélange de prêle (ou lierre) et de bicarbonate de soude pour contrôler la maladie.

Le rhizoctone brun

Ce champignon est l’une des principales causes de la fonte des semis. Les dommages se caractérisent par des manques à la levée, un retard de tubérisation, des baisses de rendement et une dépréciation de la valeur de la récolte en cas de forte présence de sclérotes (couche externe pigmentée) sur les tubercules.

Symptômes: les feuilles s’enroulent, les tiges nécrosées peuvent produire des tubercules aériens. En période humide, il peut se former une gaine blanchâtre à la base des tiges nécrosées. Les tubercules présentent à leur surface des petits amas bruns ou noirs de forme irrégulière.

Traitement préventif: avant plantation, vérifiez que les germes ne portent pas de petites pustules de couleur sombre ou des taches brun foncé. Traitement au purin d’ortie et de prêle en prévention dans les périodes à risques. Rotation longue des cultures ( 4 ans). Pratiquez un défanage précoce et récoltez assez tôt si possible.

Traitement curatif: aucun. Supprimez les plants malades dès que possible.

La dartrose

Cette maladie, aussi appelée maladie des points noirs, affecte  aussi bien les parties aériennes de la plante que les tubercules. Cette maladie est présente dans toutes les régions de culture des pommes de terre, et se développe surtout par temps chaud, l’optimum de température pour le développement du champignon se situant entre 28 et 30 °C.

Symptômes: dépérissement prématuré des feuilles alors que les tiges restent vertes. Apparition sur les tiges et tubercules de points noirs qui correspondent aux sclérotes du champignon.

Traitement préventif: avant plantation, vérifiez que les germes ne portent pas de petites pustules de couleur sombre ou des taches brun foncé. Plantez des variétés précoces. Traitement au purin d’ortie et de prêle en prévention dans les périodes à risques

Traitements curatifs: aucun. Supprimez les plants malades dès que possible

Les ravageurs de la pomme de terre

Le doryphore

Le doryphore  est le principal ravageur de la pomme de terre. C’est un coléoptère blanc crème et doté de lignes longitudinales noires. Les larves (stade immature) sont dodues, orangées ou jaunâtres. Les adultes hibernent dans le sol et sortent au printemps quand le sol s’est suffisamment réchauffé pour pondre sur la face antérieure des feuilles. Les larves dévorent alors les feuilles.

Symptômes: les feuilles et les tiges sont dévorées.

Traitement préventif: planter du lin, de la tanaisie, le ricin ou des soucis en bordure pour protéger les pommes de terre

Traitement curatif: utilisez un insecticide bio adapté, comme un mélange savon noir+ ail, ou le bacille de Thuringe.

Le taupin

C’est essentiellement la larve de ce coléoptère qui s’attaque aux tubercules de pommes de terre. A l’issue de la nymphose, il hiverne dans le sol. Il apparaît au printemps et il vole très peu, seulement la nuit, mais marche activement. Le mâle meurt peu après l’accouplement, la femelle à la fin de l’été. Les oeufs sont déposés à une profondeur de 20 à 60 mm.

Symptômes: les tubercules sont creusés de galeries par les larves de taupins.

Traitement préventif: réduire les apports de matières organiques, utilisez un engrais vert adapté sur la parcelle: moutarde, sarrasin ou colza.

Traitement curatif: effectuez un léger binage de la parcelle pour encourager les oiseaux à manger les taupins.

La teigne

La teigne de la pomme de terre est surtout présent dans les régions chaudes notamment sur le pourtour méditerranéen. Ce petit papillon gris de 10-15 mm d’envergure pond ses oeufs dans les tiges, les germes, les tubercules ou dans le sol.

Symptômes: trous sur les feuilles et feutrage gris en surface. Les chenilles creusent des galeries superficielles dans les tubercules, tapissées de fil de soie et les excréments noirâtres sont rejetés vers l’extérieur.

Traitement préventif: sur une parcelle sensible, effectuez un récolte précoce et rotation longue.

Traitement curatif: mettez en place des pièges à phéromones adaptés.

Maladies et ravageurs de la pomme de terre
3 (60%) 2 votes

1 commentaire

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.