Culture de la laitue ou salade au jardin - Arrosage, maladie, limaces...

Culture de la laitue ou salade

La culture de la laitue est un incontournable du potager. La culture de la laitue peut s’effectuer en extérieur toute l’année, car il existe des variétés adaptées à chaque saison, mais reste relativement aléatoire en termes de résultat si vous n’utilisez pas de protections. Si la culture de la laitue est relativement simple, il convient cependant de bien cerner ses besoins pour réussir sa récolte.

laitue salade jardin bio

les graines de laitue et salade

Récolter les graines de laitue : laissez une laitue monter en graine.Vous pourrez récolter quand une majorité des inflorescences auront un duvet apparent. Récolter quand les fleurs sont bien sèches, déposez les la tête en bas dans un sac, et secouez-le pour libérer les graines. Versez le contenu dans un récipient et séparez le duvet des graines. Gardez les graines au sec quelques jours, puis conservez-les à l’abri de l’air et de la lumière.

Acheter les graines de laitue : choisissez en fonction de la variété, mais aussi de la saison à laquelle vous souhaitez la consommer.

Le semis de laitue : s’effectuera en intérieur si vous pratiquez une culture précoce de la laitue, ou en pleine terre  pour une culture normale. Pour le semis d’intérieur, semez en caissette en suivant la technique du semis classique, puis repiquez les plus belles plantes. Pour le semis d’extérieur, creuser un sillon de 1,5 cm de profondeur (espacés de 30 cm), semez puis replacer la terre. Quelques jours après la levée qui prend entre 1 et 2 semaines, éclaircissez pour garder les plus belles plantes.

Entretien de la laitue

Où et comment planter les laitues :

Choisissez un endroit mi-ombragé si vous cultivez en été, ce qui limitera les risques de stress hydrique. La laitue aime les sols riches qui retiennent bien l’humidité. Plantez vos plants tous les 25 cm. Pour les cultures de printemps et d’automne, la mise en place d’un tunnel, cloche ou châssis est nécessaire, à moins que vous n’habitiez dans une zone où le climat est particulièrement doux.

Fertilisation, entretien et arrosage de la laitue :

Paillez les laitues avec un paillage dense pour contrôler les mauvaises herbes et maintenir l’humidité du sol. Arrosez  de manière à maintenir une humidité régulière de la terre, car la laitue y est très sensible. La laitue aura tendance à accélérer sa montée en graine (ce qui est indésirable si on souhaite la consommer) en cas de conditions défavorables.

Récolte et conservation de la laitue :

Récolter en fonction de la variété de laitue que vous avez choisie, avant la montée en graine. Coupez la laitue au niveau du collet en laissant la partie blanche : de nouvelles pousses apparaîtront rapidement pour une autre récolte.  Une fois cueilli la laitue se conserve quelques jours au frigo, mais il est vraiment recommander de la consommer dans les heures qui suivent la récolte.

Maladies et ravageurs de la laitue

La laitue est sensible aux maladies cryptogamiques classiques comme le Mildiou ou le Botrytis, mais voici quelques maladies moins connues.

La Sclérotiniose : ce champignon attaque le collet et les feuilles de la base de la laitue qui ramollissent, brunissent et se couvrent d’un mycélium blanc. Si le champignon a des conditions favorables, il développe des sclérotes, amas mycélien qui lui permet de réapparaître pendant 5 ans. Détruisez les laitues contaminées. Pour le prévenir, la rotation des cultures, et un fongicide bio à base de prêle seront efficaces.

Anthracnose de la laitue : ce champignon attaque d’abord les feuilles les plus anciennes et on observe des petites taches arrondies (2 à 4mm de diamètre) orange puis brunes. Détruisez les laitues contaminées. Pour le prévenir, la rotation des cultures, et un fongicide bio à base de prêle seront efficaces.

Le puceron de la laitue : cet insecte suce la sève de la laitue ce qui peut créer des déformations, décoloration et souillures diverses sur les feuilles. De plus les blessures occasionnées facilitent les attaques de virus. Utilisez un insecticide bio adapté.

Et enfin le principal ennemie de la salade au jardin : les limaces !

Plusieurs méthodes (bio) selon vos affinités :

  • la cendre ou du sable autour de pieds, les limaces n’aiment pas du tout. Principal inconvénient : il faut renouveler l’opération après chaque pluie.
  • De la bière dans un fond de bouteille  (ou autre coupelle) plastique, enterré au même niveau que la surface : Ceci est une méthode efficace. Les limaces sont attirées par la bière, et se noient dans celle-ci. Il excite des pièges tout faits, avec un couvercle pour que la pluie ne fasse pas déborder la coupelle.   Principal inconvénient : il faut renouveler l’opération à chaque pluie, et le récipient et assez rebutant une fois rempli de limaces mortes.
  • Le Ferramol ce sont des petites gélules utilisables en agriculture biologique à base de phosphate de fer. C’est efficace, ça ne tue pas l’écosystème. Les limaces les mangent et vont ensuite se déshydrater (mourir) dans leurs abris préférés. il faut remettre de temps en temps (en petite quantité) selon la pluie à tomber.
  • En permaculture, certain prône de condamner une partie de leur jardin pour nourrir les limaces et les laisser se nourrir à cet endroit alors que leurs cultures sont faites à un autre endroit du jardin. Pourquoi pas !
Culture de la laitue ou salade
4 (80%) 1 vote

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.