La culture du poireau

culture poireauLa culture du poireau est relativement simple à conduire, et s’adapte parfaitement aux climats froids. La culture du poireau s’adapte à différents sols, mais craint les eaux stagnantes. Enfin avec un peu d’organisation et en récoltant au fur et à mesure il est possible de mener la culture du poireau d’été jusqu’en hiver!

Graines, semis et plants de poireaux

Pour commencer la culture du poireau, il vous faut partir de graines ou de plants de poireaux que vous pouvez vous procurer notamment dans le commerce.

La graine de poireau :

Vous pouvez récupérer vos graines sur votre culture précédente ou les acheter dans le commerce. Pour les récupérer, laissez monter en fleur un ou deux plants (en général la 2ème année de culture). Récoltez les graines quand la boule commence à sécher en coupant la tige et en la suspendant au-dessus d’un papier journal. Secouez et récoltez les petites capsules.

Le semis de poireau en bac :

En bac à semis dès le mois de mars si vous souhaitez récolter dans l’année. Procédez à un éclaircissage pour conserver les plants les plus vigoureux et plantez quand les plants ont un diamètre de 0,5 cm minimum.

Le semis de poireau en pleine terre :

À partir d’août pour une récolte l’année d’après. Ameublissez le sol en profondeur, et enlevez les cailloux. Ne semez pas trop dense (tous les 2 cm) dans des trous d’un demi-centimètre et recouvrez de terre.  Tassez le sol et arrosez. Éclaircissez ( supprimer les plants moins vigoureux) ensuite pour garder un poireau tous les 15 cm.

Les plants de poireaux :

Veillez à ne pas acheter des plants dont les racines forment une sorte de bobine autour du plateau, et préférez les plants en mottes individuelles.

Entretien et arrosage du poireau

Où et comment planter les poireaux :

Choissez un endroit ensoleillé avec un sol bien drainé. Si votre terre est lourde, amendez-la avec du sable pour l’alléger, puis fertilisez avec un engrais bio de fond de préférence l’hiver avant la plantation. Creusez une série de trous de 15 cm de profondeur, tous les 15 cm et plantez les jeunes plants. Coupez la moitié du feuillage des jeunes plants pour compenser les racines coupées ou abîmées.

Fertilisation, entretien et arrosage du poireau :

Apportez un engrais bio riche en phosphate et potasse aux plants de poireaux 3 semaines avant le repiquage. Paillez les poireaux avec un paillage dense, et butez les pieds régulièrement (créez une butte de terre au pied des plants), n’arrosez qu’en cas de sécheresse les poireaux.

Récolte et conservation du poireau :

Récolter en fonction de la variété de poireau que vous avez choisi, en utilisant une fourche-bêche pour faciliter la tâche. Vous pouvez récolter au fur et à mesure, car le poireau résiste très bien au froid.  Une fois cueilli le poireau se conserve quelques jours au frigo, et supporte bien la congélation.

Les maladies et ravageurs du poireau

La graisse du poireau : des stries allongées à bordure huileuse apparaissent sur les feuilles.  Risque de mort sur un jeune plant et de déformation sur un poireau plus âgé.  Arrachez les plants atteints et utilisez un fongicide bio pour contrôler la maladie.

La pourriture blanche : causée par un champignon. Jaunissement des feuilles, arrêt de la croissance et dépérissement en sont les symptômes; des filaments blancs se retrouvent sur les racines du poireau. Pour le prévenir, rotation des cultures, amendement des sols trop lourds et il faut brûler les plants contaminés.

La teigne du poireau:  insecte dont les larves dévorent les feuilles du poireau et provoquent les maladies. En prévention, associez la culture de la carotte au poireau. En traitement, utilisez un insecticide bio adapté.

La culture du poireau
4.5 (90%) 2 votes

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.