sos herisson en danger

Comment Protéger les Hérissons

Publié le 13 avril 2022 / Mis à jour le 11 mai 2022 par Daphne

Le hérisson fait partie de notre faune locale et c’est un animal familier de nos jardins. Mais les prévisions les plus pessimistes annoncent une catastrophe : il n’y aura plus de hérissons en Europe en 2030, peut-être même dès 2025 ! Progression de l’urbanisation, pollution chimique, pesticides, collisions routières de nuit : ce mammifère insectivore affronte bien des menaces au cours de sa vie. Il s’agit malheureusement d’une espèce en voie de disparition et elle doit être préservée. Alors, comment protéger les hérissons ? Que faire pour aider un hérisson blessé ? Quels sont les bons gestes à adopter ? La gestion du jardin doit être pensée pour limiter les dangers de blessure. Passer au bio permet d’éviter les empoisonnements. Des aménagements simples du terrain et quelques précautions élémentaires écartent les risques de mort accidentelle du petit plantigrade. Pour que nos enfants et petits-enfants puissent encore profiter longtemps de cet animal réputé porter bonheur !

Protéger les hérissons des dangers du jardin

Limitez les risques qu’il se blesse dans votre jardin grâce à des gestes simples. Sans que vous le réalisiez, votre terrain pourrait être rempli de périls pour le petit animal nocturne.

Un jardin bien rangé pour ne pas se blesser

Prenez quelques précautions de base faciles à mettre en place et qui éviteront des accidents :

  • Ne laissez pas traîner d’outils tranchants, de détritus coupants ou de morceaux de verre, le hérisson pourrait s’y blesser… tout comme vous ! Les sacs, bouteilles et autres pots sont aussi dangereux pour ce petit curieux qui pourrait s’y retrouver coincé.
  • Surveillez la pose des filets de protection des cultures : les hérissons y restent pris au piège si personne ne vient les libérer.
  • Si vous possédez une mare, un bassin ou une piscine, méfiez-vous. Le hérisson est un bon nageur, mais il pourrait ne pas parvenir à sortir de l’eau s’il y faisait une chute. Pour éloigner ce risque, disposez sur le bord une planche de bois avec des aspérités ou un grillage pour qu’il puisse s’y accrocher et s’extraire du bassin. Sans cela, votre plan d’eau pourrait se transformer en piège mortel pour notre petit plantigrade.
  • Laissez des passages d’au moins 15 cm dans vos clôtures, pour que les hérissons puissent aller d’un jardin à l’autre sans se blesser.
  • Vérifiez qu’aucun individu ne se cache dans les herbes hautes ou les buissons lorsque vous vous apprêtez à tondre ou à débroussailler. Les hérissons aiment s’y blottir et ce type d’accident est fréquent.
  • Pensez à débrancher votre tondeuse automatique pour qu’elle ne se déclenche pas la nuit. C’est une fois l’obscurité tombée que les hérissons se déplacent dans votre jardin.
  • Inspectez également les tas de feuilles et de branchages ainsi que le compost. D’octobre à avril, les hérissons entrent en hibernation et peuvent y trouver refuge. Un coup de fourche malheureux est vite arrivé et lui serait fatal.

Pour un jardin mieux rangé, n’oubliez pas de bien aménager votre abri de jardin.

Éviter l’intoxication chimique des hérissons : passer au bio !

Une des grandes causes de la disparition des hérissons est l’empoisonnement.

Les granulés anti-limaces, contenant du métaldéhyde, font des ravages. Ils sont également nocifs pour les animaux domestiques.

Certains granulés incorporent une teinture bleue qui rebutent les oiseaux et ils possèdent un goût très désagréable.

Il semblerait que ce procédé repousse les hérissons, mais ces insatiables insectivores mangeront les limaces qui auront elles-mêmes avalé ces granulés empoisonnés. Le problème n’est donc pas réglé !

Si les hérissons disparaissent, les limaces vont pulluler et cela sera alors un cercle vicieux…

Vous voulez une solution réellement efficace pour ne pas mettre en danger la faune ?

Bannissez les produits chimiques, les insecticides, les herbicides et les engrais chimiques. Utilisez des techniques « bio ».

Il existe des anti-limaces naturels comme les coquilles d’œufs ou les cendres de cheminée, tout aussi efficaces.

Ces méthodes sont performantes et permettent de protéger les hérissons, les oiseaux et les autres auxiliaires au jardin. Vous et eux, tout le monde se portera mieux.

Les animaux domestiques et la faune sauvage : amis ou ennemis du hérisson ?

Les chats ne présentent aucun danger pour les hérissons. Les félins domestiques vivent en bonne harmonie avec eux.

En ce qui concerne les chiens… cela dépend de leur caractère !

Certains sont très heureux de trouver un petit camarade dans leur jardin et se contentent d’aboyer pour vous signaler sa présence. Les uns se méfient de cette boule de piquants quand les autres les attaquent sans vergogne, allant jusqu’à les dévorer !

Vous connaissez bien votre fidèle compagnon : surveillez-le pour qu’il ne fasse pas de mal aux hérissons.

Du côté de la faune sauvage, le hérisson a des prédateurs naturels comme les rapaces nocturnes (le Grand-Duc, notamment) et le blaireau.

Si vous habitez en milieu rural ou périurbain, ces ennemis du hérisson d’Europe sont susceptibles de venir à sa rencontre.

Le renard est lui aussi dangereux pour le hérisson. Si les piquants de ce dernier l’aident à se protéger, il peut tout de même être gravement blessé. Essayer d’empêcher ces « indésirables » (même s’ils sont très mignons) de fréquenter votre terrain.

La route : mortelle randonnée pour le hérisson

Enfin, le trafic routier est un danger considérable pour nos amis à piquants. La destruction de son habitat naturel et l’urbanisation grandissante l’a incité à se rapprocher de la ville.

Comment protéger les hérissons de ce péril lié à l’activité humaine et qui semble difficilement évitable ?

Si votre terrain est limitrophe d’une route et que vous avez la chance d’avoir un hérisson dans votre jardin, essayez de lui interdire le passage de ce côté.

Les hérissons sont d’excellents grimpeurs. Ils sont capables d’escalader sans difficulté les murs de pierre et les clôtures grillagées.

Une paroi lisse de plus de 50 cm de hauteur les freinera. Des barreaux espacés de moins de 5 cm les empêcheront de se frayer un chemin.

Sachez également qu’ils évoluent difficilement sur le gravier et qu’un petit sentier ou une bordure de cailloux pourrait les faire changer de direction.

Quand vous roulez de nuit, levez le pied !

comment proteger les herissons

Hérisson blessé au jardin  : que faire ?

Le hérisson sort la nuit pour chercher sa nourriture. Si vous voyez un individu en plein jour, il est potentiellement en danger ! Comment protéger les hérissons blessés ou perdus ?

Le hérisson européen, une espèce protégée

Dans toute l’Europe, la législation en faveur de la faune sauvage ne cesse d’évoluer depuis 1976, lorsque la première loi pour la protection de la nature a été établie. Notre hérisson d’Europe, Erinaceus europaus, est maintenant un animal protégé.

Il est donc interdit de manipuler un hérisson si on n’est pas détendeur d’un certificat de capacité pour l’entretien d’animaux d’espèces non domestiques.

SOS hérisson blessé

Si vous trouvez un hérisson en détresse et que vous habitez en France, commencez par téléphoner un centre de sauvegarde de la faune sauvage ou encore un centre de revalidation pour animaux sauvages.

En Belgique, appelez le CREAVES (Centre de Revalidation des Espèces Animales Vivant à l’État Sauvage).

Vous pouvez également contacter le vétérinaire le plus proche qui vous prodiguera de bons conseils.

Dans la mesure du possible, pour protéger les hérissons, ne les touchez pas. Ce sont des animaux sauvages et cela provoquerait un grand stress pour eux.

Si c’est inévitable, prenez soin d’enfiler des gants ou d’utiliser une serviette épaisse. Pour vous garder de ses piquants, bien sûr, mais également des parasites qui logent volontiers sur les hérissons.

Les tiques sont des hôtes souvent présents dans la jungle des picots de nos amis. Ils hébergent aussi des puces qui lui sont propres et qui ne vous feront aucun mal.

Les hérissons peuvent en outre être porteurs de la teigne ou de la gale.

Soyez donc prudent si vous devez manipuler un petit hérisson.

Le danger de sortir en journée pour un hérisson

Un hérisson qui se promène en plein jour est souvent en danger.

Observez-le en gardant vos distances : s’il semble en détresse, essayez de l’abriter.

Il arrive qu’on voie des bébés hérissons chercher de la nourriture en journée. Il s’agit probablement des petits issus d’une portée tardive.

Ils doivent absolument doubler leur poids avant l’hiver pour survivre à l’hibernation. En dessous de 450 grammes, leurs chances de survie sont quasi nulles.

S’il n’y a pas d’adulte à proximité, restez attentif à leur comportement.

Soyez très prudent et veillez à ne pas séparer une mère de ses petits. Les conséquences seraient dramatiques pour la portée.

S’il reste en plein soleil, notre ami à piquants ne supporte pas la chaleur et risquerait d’être attaqué mortellement par les mouches.

Celles-ci sont une menace sérieuse pour ce mammifère. Elles peuvent l’infester, pondre leurs œufs sous sa peau, qui se transforment en asticots et vont dévorer le pauvre petit animal, le condamnant à mort.

Un simple carton retourné avec un orifice fera un abri provisoire suffisante pour protéger le hérisson de ces insectes indélicats. Déposez-y quelques journaux et si possible un tissu polaire pour qu’il s’y blottisse. Placez-le à l’ombre et au calme.

Cela vous laissera le temps de contacter des personnes habilitées qui vous guideront pour agir au mieux dans l’intérêt du hérisson.

soigner un herisson blesse

Verrons-nous encore longtemps les hérissons ailleurs que dans les livres pour enfants ? Aurons-nous toujours le plaisir d’apercevoir sa silhouette arpenter notre pelouse à la nuit tombée ? Ces mammifères subissent une hécatombe sur les routes. L’utilisation des produits chimiques au jardin lui porte un grand préjudice. Les hérissons atteignent la vieillesse à l’âge de 8 ans, et leur durée de vie maximale est de dix ans. Malheureusement, très peu vivent aussi longtemps. La plupart d’entre eux meurent avant d’avoir 2 ans. Si vous avez la chance d’en accueillir dans votre jardin, prenez soin d’eux. Ne les dérangez pas et aménagez votre terrain de façon à éliminer les dangers et à favoriser la venue des hérissons sur votre terrain. Unissons donc nos efforts pour avoir encore longtemps le plaisir de nous attendrir devant ce charmant compagnon du jardinier.

5/5 - (2 votes)

Dans la thématique "Animaux"

N/A 0
chien jardin jouer

Mon chien et mon Jardin : comment les faire cohabiter ?

Lire l'article
4/5 0
danger chats jardin

Les dangers du jardin pour votre chien et votre chat

Lire l'article
N/A 0
running of the bulls lache taureau pampelune

Lâcher de taureaux à Pampelune – Running of the bulls

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.