potager montagnard

Je fais mon premier potager

Mis à jour le 26 août 2021 par Corine Carré

Cette année, vous avez décidé de vous lancer dans la grande aventure du potager. Comme beaucoup de passionnés de jardinage vous avez, vous aussi, envie de voir pousser vos fruits et légumes et une fois la récolte venue, vous voulez profiter de leur saveur et de leur fraîcheur incomparables. Quand commencer, quel emplacement et exposition choisir, comment préparer son terrain, quelle taille privilégier, pour quels légumes opter… On vous donne tout plein de conseils pour réussir votre premier potager.

Quand débuter son potager ?

Le printemps est la saison idéale. C’est en effet à cette époque que se font la majorité des semis. La terre s’est réchauffée et est donc prête à accueillir vos graines ou vos plants. Mais attention si vous plantez trop tôt, la germination risque de se faire mal, voire pas du tout. Si les plantes subissent un froid au moment de leur mise en terre, elles risquent tout simplement de mourir ou de végéter. Elles seront en plus, en forte concurrence avec les mauvaises herbes en pleine croissance quand les beaux jours arrivent. Bref, rien ne sert de planter trop vite, il faut planter à point !

Selon les légumes que vous souhaitez cultiver les périodes de semis peuvent être différentes, n’hésitez pas à vous renseigner dans les jardineries auprès de professionnels ou sur internet. Vous trouverez aussi de précieuses informations sur les sachets de graines. Suivant la variété des espèces et le climat, des variations peuvent exister, pensez donc à surveiller la météo. Si vous pensez avoir manqué la date de semis, pas de panique, pour de nombreuses espèces, les semis et les plantations sont possibles plusieurs mois dans l’année.

Question exposition, on choisit quoi ?

L’idéal est une exposition qui assurera à vos plantations le meilleur ensoleillement possible. Une exposition sud, sud-est ou sud-ouest offrira 4h de soleil minimum par jour aux heures les plus chaudes de la journée, vos plantes seront heureuses ! Une exposition nord-est, nord-ouest est possible même si la présence d’ombre peut diminuer les récoltes. Une exposition nord est par contre déconseillée car les légumes ont besoin d’un minimum de soleil pour pousser.

Même si une bonne circulation de l’air est également importante, attention à ne pas exposer votre potager aux vents dominants et froids. Si vous êtes dans ce cas, un mur ou une haie pas trop haute peut lui assurer une protection efficace.

Petit conseil : pour limiter les risques de lessivage, préférez un terrain plat ou en légère pente.

Préparer l’endroit où se trouvera le potager

Selon l’état du sol à l’endroit où vous avez choisi d’implanter votre potager, le travail de préparation ne sera pas le même. Si la zone est recouverte de pelouse ou enherbée, il faut d’abord la désherber. Pour éviter toute introduction de produits chimiques dans la terre, il existe deux solutions. En vous y prenant à l’automne, vous pouvez désherber par occultation en recouvrant la parcelle de cartons (ou de bâche plastique, mais ce n’est pas une solution écologique…) ou à l’aide d’une épaisse couche de foin d’au moins 20 cm d’épaisseur. La privation d’air et de lumière entraînera la mort de l’herbe dont les racines finiront par se décomposer. Au printemps suivant, votre parcelle sera prête pour accueillir vos plantations. Le désherbage à la houe à faire dès le mois de mars/avril permet lui, un résultat immédiat à condition d’enlever 5 centimètres de sol.

paillage feuille arbre potager
Paillage de feuilles à laisser tout l’hiver précédent la culture

Une fois le sol à nu, il suffit de décompacter la terre en profondeur. Attention à respecter le sol, rien de mieux pour ça qu’une grelinette ou une fourche-bêche. Ces outils soulèveront la terre sans la retourner ce qui est nuisible à la vie du sol. Lors de cette opération, progressez en reculant pour éviter de marcher sur la terre décompactée.  Enfin, avec une griffe, cassez les grosses mottes pour affiner la structure de la terre.

Enrichir la terre

Pour avoir de bons et beaux légumes, il faut d’abord et avant tout une bonne terre. Les plantes doivent pouvoir y trouver l’eau et les minéraux nécessaires à leur croissance. Une terre idéale est une terre facile à travailler, profonde, riche en matière organique et vivante qui abrite des insectes, des vers de terre et des micro-organismes. Un graal accessible à peu de jardiniers mais vers lequel on peut tendre. Fertiliser sa terre avec du compost est par exemple, une solution efficace pour l’enrichir.

Quelle taille pour son premier potager ?

Pour savoir quelle sera la bonne taille pour votre potager, voici quelques questions utiles à se poser. De quelle place et de quel temps disposez-vous ? Quels légumes voulez-vous cultiver ? Les courgettes ou les potirons ont besoin de beaucoup plus d’espace que les salades ou les radis par exemple.   Quand on se lance dans l’aventure du potager, il est important de ne pas vouloir voir trop grand pour limiter les risques de découragement. Pour la première année, 10 m2 est une surface raisonnable qui vous permettra de faire de jolies récoltes. Entre les semis, les plantations, le désherbage et l’arrosage, jardiner peut en effet prendre du temps. Commencer « petit » peut vous permettre de réussir un potager qui satisfera votre gourmandise et celle de vos proches.

carre potager petite taille

On plante quels légumes ?

Quand on débute, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté pour réussir une belle récolte. Les légumes à croissance rapide comme les salades (les laitues et les chicorées), les radis sont parfaits. Pour ces derniers, vous n’aurez qu’à attendre environ un mois entre le semis et la récolte. Autres légumes de choix quand on se lance dans le potager : la courgette et les épinards. Ces derniers s’épanouiront parfaitement dans une terre riche et bien arrosée. Les blettes donnent aussi de très bons résultats de même que le chou kale qui est (presque !) inratable. Le topinambour offre quant à lui une excellente résistance au point qu’il est parfois difficile de le déloger quand il est en place. Même si la tomate est sensible aux maladies, ça vaut la peine d’essayer. Que serait un potager sans celle que beaucoup appelle la reine du jardin. Très faciles à cultiver, les aromatiques (persil, ciboulette, thym, sauge, romarin, menthe…) parfumeront vos plats ! Côté fruits, la rhubarbe a l’avantage d’être vivace. Chaque année, elle peut être très généreuse si elle est bien nourrie.

Espacer ses semis

Attention, vider le sachet de graines dans votre potager ne vous assurera pas obligatoirement une récolte dantesque. Un adage dit d’ailleurs « qui sème dru, récolte menu ». Pour se développer, les plantes ont besoin d’espace et de lumière, une trop forte densité est donc nocif pour elles. Pour augmenter votre récolte, mieux vaut semer peu mais en différé. Un intervalle d’une semaine entre des semis de haricots vous assurera une production sur plusieurs mois et évitera à vos proches une overdose de ces légumes aussi bons soient-ils ! De manière générale, la quantité de semis est étroitement lié à la taille de votre potager.

On arrose souvent

Pour optimiser la croissance de ses légumes, l’arrosage est essentiel. Arroser régulièrement et en quantité suffisante évite le dessèchement de la terre et la montée en graines de vos légumes. Cela empêche aussi les arrêts de croissance ou la chute des fleurs, synonyme d’une faible production. Pensez donc à vérifier l’humidité du sol fréquemment. Le mieux est d’arroser au niveau du sol en évitant de mouiller les tiges et les feuilles pour limiter les risques de maladies et supprimer « l’effet loupe ». Celui-ci se produit quand le soleil en tapant sur une goutte d’eau située sur une feuille lui brûle les tissus. Si possible, utilisez une eau à température ambiante pour éviter le choc thermique et bien sûr, en été, arroser le soir.

En paillant vous limiterez les arrosages et vous éviterez la propagation des mauvaises herbes.

 

Dans la thématique "Astuces de jardinage"

5/5 0
jardinage enfant arrosage

Et si on jardinait avec nos enfants ?

Lire l'article
4.4/5 0
enfants jardin potager

Jardiner, ça fait du bien !

Lire l'article
5/5 0
jardin terasse potager

Faire un potager sur sa terrasse ou son balcon, ça marche !

Lire l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *