planter guerilla gardening

Guerilla jardinière: embellir… et faire réfléchir

Publié le 8 mai 2010
Mis à jour le 17 août 2021 par Corentin - Potiblogueur

Samedi 1er mai à Paris, quelque part dans le 5ème arrondissement, je me joins aux guérilleros jardiniers pour l’opération « Tournesol ».

Au programme : semis de tournesol dans des jardinières inoccupées, tags de mousses sur les murs, semis sauvage de fleurs avec les « bombes à graines » et plantation sauvage de vivaces.

Leur but : réinvestir les espace urbains inoccupés de manière artistique pour faire réfléchir les citadins sur des problématiques écologiques. Voir la vidéo de l’action :

Issu du mouvement New Yorkais « Guerilla Gardening » qui s’est étendu dans les grandes villes européennes, la guérilla jardinière française est né il y a un an, sous l’impulsion de Gabeu, un étudiant en paysagisme militant. Elle y regroupe des sympathisants au profil très varié qui va de l’étudiant au retraité, avec pour dénominateur commun l’envie d’action militante positive. Les guérilleros se rassemblent sur le forum du site http://guerilla-gardening-paris.blogspot.com/ et décident ensemble les actions à mener. Si leur action est  illégale, les guérilleros agissent souvent à visage découvert car leur action se veut bénéfique envers la communauté.

Les guerilleros souhaitent sensibiliser les urbains sur différents sujets:

– sur la réappropriation, le partage et un usage commun des terres.
– sur l’autosuffisance alimentaire (selon le documentaire « Solutions locales pour problème global », Paris n’aurait que 3 ou 4 jours d’autonomie alimentaire) en réintroduisant des légumes et des fruits en ville.
– sur le développement du greenwashing (la politique de communication « verte » d’entreprises qui ne font pas d’efforts réels)
– sur l’agriculture et le jardinage chimique. Les plantes utilisées pour leur actions sont bio.

guerilla gardening

La guérilla jardinière est jeune mais se développe en France: à Paris, environ 100 personnes suivent les activités du groupe local et d’autres groupes, indépendants de toute organisation, se sont constitués à Toulouse, Grenoble, Lille ou Nantes.

4/5 - (1 vote)

Dans la thématique "Biodiversité et environnement"

4.1/5 7
motoculteur permaculture ecologique

Motoculteur, écologie et permaculture, la fin d’un outil ?

Lire l'article
4/5 5
semis tomates potager godet

Des graines gratuites en libre-service

Lire l'article
5/5 1
table legume

Dur, dur, d’être un Légume de France!

Lire l'article

2 commentaires pour “Guerilla jardinière: embellir… et faire réfléchir

  1. Thérèse SALAUN dit :

    Bonjour,
    Elue dans une petite commune, j’ai proposé de planter des fruitiers et semer des graines de fleurs pour débuter un espace fruitier et paysager sur les terrains appartenant à la commune et accessibles à tous.
    Pour démarrer notre projet, comment se procurer des graines gratuitement ?
    Bien à vous

    1. Luc Potiblogeur dit :

      Bonjour, nous avons un article sur au sujet des grainothèques qui devrait répondre à vos interrogations ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *