rhubarbe comment la cultiver

Culture de la rhubarbe

Publié le 31 août 2022 par Daphne

En tarte ou en crumble, la rhubarbe nous surprend avec sa saveur acidulée. Originaire d’Asie, cette plante potagère dont on ne consomme que les tiges se cultive partout en France. Elle se plaît particulièrement dans les régions situées au nord de la Loire. On ne mange pas ses grandes feuilles, qui continent de l’acide oxalique et sont très toxiques. Réservez-lui une grande et belle place au sein de votre potager, et à vous les confitures d’été !

La biologie de la rhubarbe

Les pétioles de la rhubarbe, qu’on appelle communément les tiges, sont récoltés dès qu’ils sont suffisamment charnus et développés.

Ils arrivent à maturité entre avril et juin. Une seconde récolte est possible en fin d’été.

Coupez les feuilles et faites-en une macération pour préparer un purin naturel, mais ne les ingérez surtout pas. Elles ne sont pas comestibles car elles contiennent des oxalates, qui sont toxiques.

Les pieds de rhubarbe ne sont pas sensibles au gel, c’est une plante rustique. Il n’est donc pas nécessaire de les protéger par temps froid.

Pensez tout de même à les couvrir d’un épais tapis de feuilles mortes à l’automne et apportez un peu de compost. La rhubarbe est effectivement très gourmande.

La plante peut même fleurir. Il est recommandé de supprimer au plus vite les hampes florales. Les fleurs de rhubarbe pourraient épuiser la plante et se développer au détriment des feuilles.

rhubarbe qui fleurit
La hampe florale de la rhubarbe peut atteindre 1 mètre de haut

Semis et division de la rhubarbe

Les pieds de rhubarbe se multiplient le mieux par division des touffes.

Procédez en décembre, lorsque les plants sont en dormance.

Soulevez la souche. Divisez le pied à l’aide d’une bêche en prenant soin de laisser un bourgeon aérien sur chaque partie. Replantez les éclats dans une terre bien amendée, qui n’est pas trempée. Laissez-les affleurer à la surface.

La division est une opération indispensable après quelques années, pour permettre au pied de se renouveler.

Sachez néanmoins que la rhubarbe n’apprécie pas d’être déplacée une fois qu’elle a trouvé son emplacement idéal.

Vous pouvez également faire des semis pour obtenir de nouveaux sujets.

En février, déposez les graines dans des godets conservés à l’intérieur. Vous pourrez les repiquer à l’extérieur en mai, en vous assurant que tout risque de gel est écarté.

Ne récoltez pas la première année, le temps que la rhubarbe se mette en place.

Planter la rhubarbe

Prévoyez un espacement de 90 centimètres entre les rangs, car la plante développera de belles feuilles volumineuses. Lorsqu’ils sont bien portants, les pieds de rhubarbe peuvent atteindre deux mètres d’envergure.

Les plants prospéreront sous un soleil sans excès. Ils supporteront également la mi-ombre, surtout dans les régions les plus chaudes.

Cette plante potagère vivace apprécie les endroits frais, mais pas trop humides, et surtout les sols riches.

Récolte et entretien de la rhubarbe

N’hésitez pas à amender votre terre et à lui apporter du compost ou du fumier bien décomposé. Vous pouvez également aérer le sol qui l’entoure à la fourche au printemps, en prenant soin de ne pas blesser votre souche.

Arrosez très régulièrement vos rhubarbes si le temps est chaud et sec, car elles aiment l’eau.

Vous récolterez les côtes en les arrachant très délicatement. Saisissez le pétiole à la base et tournez doucement en tirant vers vous : l’ensemble se détachera facilement du reste du pied.

Prenez soin de ne pas épuiser la plante en ne prélevant pas toutes les feuilles d’un coup.

Pensez à en laisser au minimum 4 ou 5 en fin de saison, pour que la plante puisse reconstituer ses réserves durant l’hiver.

Au printemps, elle peut être blanchie à la manière de la chicorée pour obtenir des pétioles très tendres, doux et peu filandreux.

 

rhubarbe paillis
Les feuilles de rhubarbe peuvent servir de paillis

Maladies et ravageurs de la rhubarbe

La rhubarbe craint les limaces et les escargots qui apprécient ses jeunes feuilles. Les pucerons pourraient eux aussi envahir vos pieds.

La pourriture du collet sévit par temps humide, si le terrain n’est pas suffisamment drainé.

Une fois que vous vous serez régalé de vos confitures et autres préparations à base de rhubarbe, les feuilles, qui ne sont pas comestibles, vous serviront à préparer un insecticide bio. C’est un redoutable anti-pucerons ! Les limbes aident aussi à lutter contre la gomme des arbres fruitiers. Une fois celle-ci grattée, frottez-y les feuilles. Elles vous permettront également de pailler vos fleurs par temps chaud pour limiter l’évaporation de l’eau. Lavés et coupés en petit morceaux, les pétioles se conservent parfaitement au congélateur. Il n’est donc pas étonnant que la rhubarbe fasse partie des plantes les plus utiles au jardin !

Apprenez-en plus sur la rhubarbe.