La moniliose - Pourriture du fruit - le Potiblog - Jardin bio

La moniliose – Pourriture du fruit

La moniliose est une maladie cryptogamique des arbres fruitiers redoutable. Pour lutter contre cette maladie, plusieurs mesures doivent être prises le plus rapidement possible. Par mesure de prévention, des traitements des arbres fruitiers sont recommandés.

moniliose pomme cerise maladie fruit pourrit

Qu’est ce que la moniliose ?

La moniliose est une maladie des arbres fruitiers très répandue. Elle peut ruiner les récoltes du verger en faisant pourrir les fruits. Elle est causée par deux champignons, le Monilia Frutigen, le Monilia l’Axa, susceptibles d’infecter les fleurs, les feuilles et les rameaux des arbres fruitiers. La maladie apparait surtout au printemps, quand il pleut au moment de la floraison. Le champignon peut hiverner dans les plaies des arbres, sur les branches, les feuilles, et bien sur les fruits. Disséminée par le vent et les insectes, la moniliose est très contagieuse. Pommiers, poiriers, cognassiers, pêchers, abricotiers, pruniers, cerisiers, agrumes, sont sensibles à cette maladie.

Les symptômes de la moniliose

Dès le printemps, on peut diagnostiquer la moniliose quand on remarque un dessèchement des fleurs, des feuilles, un dépérissement des rameaux, un écoulement de gomme abondant sur les branches, et le chancre sur les troncs. En parallèle, les fruits peuvent montrer le signe la maladie via l’apparition d’une pourriture brune et via des cercles concentriques avec des pustules blanches. La maladie peut aussi se révéler après la récolte sur les fruits conservés.

Comment traiter en cas de moniliose avérée ?

Si la moniliose est diagnostiquée, il faut prendre des mesures pour éviter la propagation de la maladie.

  • Enlevez tous les fruits malades (ne les laissez surtout pas sur l’arbre)
  • Taillez les rameaux contaminés, puis désinfectez vos outils de taille avec de l’alcool à 90°.
  • Au début de l’hiver, ramassez au râteau les feuilles mortes sous les arbres contaminés.
  • Brulez les fruits, rameaux et feuilles malades ou jetez-les à l’écart, loin du verger.
  • Ensuite faire une pulvérisation de bouillie bordelaise sur les fruitiers.
  • Si on veut traiter de façon plus radicale, faire une pulvérisation de bouillie nantaise ou sulfocalcique.

La prévention de la maladie

Il est possible de prévenir la moniliose. Pour ce faire, vous devez supprimer régulièrement les mousses et le bois mort. Si vous remarquez une plaie, appliquez du mastic cicatrisant (ou du goudron de Norvège). Au printemps et en automne, traitez avec de la bouillie bordelaise. Si le printemps est particulièrement humide, répétez l’opération une à deux fois à quinze jours d’intervalle. Deux autres solutions préventives, traitement avec une infusion de raifort ou une décoction de prêle. Renouvelez le traitement à l’infusion de raifort au moins trois fois, à trois semaines d’intervalle. Pour ce qui est du traitement de décoction de prêle,  recommencer plusieurs fois au cours du printemps et de l’été. Quatrième astuce préventive : en hiver badigeonnez les troncs des fruitiers avec du blanc arboricole (lait de chaux).

Et vous vos expériences avec la miniliose ?

La moniliose – Pourriture du fruit
5 (100%) 1 vote

Commentaires fermés