Jardiner c'est bon pour la santé !

Jardiner, ça fait du bien !

Le 21 juin 2018 par Corine Carré

Ratisser, tailler, rempoter, biner, creuser, tondre… jardiner fait du bien au corps mais aussi à l’esprit ! C’est en tout cas ce qui ressort de nombreuses études menées sur le sujet. Excellent remède au diabète, à l’hypertension, aux maladies cardiovasculaires, cultiver son potager permettrait en plus d’améliorer l’état des os, des articulations et des muscles. Bref, une véritable cure de jouvence gratuite à pratiquer sans modération à condition toutefois de faire les bon gestes. Chaussez vos bottes, prenez votre binette et autre grelinette et suivez-nous, direction le jardin, on vous explique tout !

Si au niveau européen, le jardinage arrive en seconde position des activités physiques les plus pratiquées, cela s’explique sans doute par tous les bienfaits qu’il peut apporter à la santé. En évoluant à son rythme, chaque jardinier peut solliciter son organisme en fonction de ses capacités. Quand on jardine, on ne vise pas la performance mais plutôt l’endurance. Le fait que le jardinage demande des efforts modérés, répétés et exercés de façon régulière permet un réel bénéfice santé !

enfants jardin potager

3h30 de jardinage, c’est 1 000 calories de brûlées

Souplesse, étirements et contorsions… cette activité requiert une grande diversité de mouvements qui permet un fonctionnement de l’ensemble du corps, le tout en douceur. La dépense énergétique engendrée par la pratique du jardinage est en effet comparable à celle occasionnée lors de la pratique d’un sport « doux » sauf que ce « sport » là, se fait de façon inconsciente. Une bonne nouvelle pour tous les allergiques aux baskets et au survêtement et pour tous ceux qui auraient envie de pratiquer une activité physique régulière « l’air de rien ».
Autre bonne nouvelle : si l’on se réfère aux recommandations du ministère de la santé qui préconise 30 minutes de marche rapide par jour, les jardiniers seront sans doute contents d’apprendre que cela peut être largement compensé par 45 minutes de taille de rosiers, de soins à ses plantes, 30 minutes de désherbage, binage, ramassage de feuilles ou encore 20 minutes de bêchage. Au total, ce temps passé au jardin peut faire dépenser jusqu’à 150 calories !
En semant des plantes, vous éliminerez jusqu’à 160 calories de plus en seulement 30 minutes !




La tonte, une bonne alternative à la marche

Parmi les activités les plus gourmandes en dépense calorique la tonte occupe une place de choix. En tondant 1000 m2, on parcourt à chaque fois en moyenne entre 3 et 4 kilomètres selon la configuration du jardin et la largeur de la tondeuse. Sachant qu’en moyenne, on fait entre 25 et 30 tontes chaque année, cela permet de marcher entre 87 et 100 kilomètres par an ! Et si vous voulez dépenser plus de calories à chaque coupe d’herbe, utilisez plutôt une tondeuse qui n’est pas autotractée. Et si votre terrain est en pente, c’est encore mieux ! Vous fournirez plus d’effort et de transpiration mais dites-vous que c’est pour la bonne cause !

Quant au sac de ramassage, il est lui aussi une bonne source d’activité physique. Entre son décrochage lorsqu’il est plein, son transport jusqu’au tas de compost et enfin le fait de le vider, tout ça représente une dépense d’énergie non négligeable. Quand on sait que le poids d’un bac à herbe moyen de 50 litres est d’environ 10 kilos quand il contient de l’herbe sèche et que l’aiguille de la balance peut grimper jusqu’à 25 kilos quand l’herbe est humide, on peut facilement imaginer l’effort physique nécessaire à la réalisation de cette tâche. Et cela d’autant plus qu’une tonte, en fonction de la taille du jardin, peut nécessiter plusieurs remplissages de bacs.

tondeuse jardin santé

Jardiner, c’est bon pour le cœur

Oui, faire du jardinage peut diminuer les risques cardiovasculaires. Une étude menée chez nos voisins allemands a montré que jardiner pouvait réduire de 30 à 50% les risques de maladies cardiovasculaires. L’activité physique exercée au jardin entraînerait en effet une diminution de la surcharge pondérale et une réduction du taux de cholestérol. C’est plutôt une bonne nouvelle quand on sait que les maladies liées au cœur sont la première cause de mortalité dans le monde.

Faire les bons gestes pour ne pas se faire mal

Le bêchage s’apparente lui aussi à une véritable activité sportive. Rien que pour retourner une petite parcelle de 10 m2, il faut compter pas moins de 350 coups de bêche. A chaque fois, ce sont entre 3 et 5 kilos de terre qui sont soulevés, soit au bout du compte entre 1050 et 1750 kilos de terre manipulés !

Quant au fait de creuser un trou pour planter un arbre, là aussi, l’effort musculaire est au rendez-vous, à condition de faire les bons mouvements. Pour ce qui est du bêchage, inutile de soulever la terre pour la retourner, il suffit juste de basculer la bêche sur le côté. Pour soulager votre dos, tenez toujours vos jambes légèrement écartées et fléchies pour leur faire supporter, à elles et à vos abdominaux, les efforts fournis.
En variant les positions, vous ménagerez efficacement votre colonne vertébrale mais vous tonifierez en plus l’ensemble de votre corps. Pour la tonte par exemple, gardez le dos droit, les épaules relâchées et les bras à peine écartés du corps.
Pour ce qui concerne l’arrosoir, le meilleur moyen de soulager son dos est encore de le surélever sur un parpaing avant de le remplir. Une fois plein, vous pourrez le saisir sans vous baisser. Pour le transport, l’idéal est d’en avoir deux. Un dans chaque main, la charge sera bien répartie et vous ne tordrez pas votre colonne vertébrale.
Autre astuce pour ne pas se faire mal en jardinant : utiliser des bons outils. Certains permettent de réduire les douleurs et la fatigue, notamment ceux à manche long qui évite de se courber, ici la grelinette :

grelinette-bio-beche-probleme-de-dos

Éviter les problèmes de dos avec la bio bêche (Grelinette)

Quand le jardinage devient un art de vivre

En plus de faire du bien au corps, le jardinage fait du bien à l’esprit. Eh oui, le fait de pratiquer cette activité en extérieur nous aère la tête ! Rien d’étonnant à ce qu’au fil des années, celui-ci soit devenu le loisir tendance par excellence. Il est loin le temps où jardiner était une activité dédiée aux séniors. Jardiner attire de plus en plus d’amoureux de la nature quelque soit leur âge. Bref, le jardinage possède plus d’un tour dans son arrosoir ! Et notamment la capacité de créer et développer du lien social (Vous connaissez bien entendu lepotiron.fr pour rencontrer d’autres jardiniers ?). En jardinant, on peut renforcer son tissu relationnel et sa confiance en soi en s’échangeant des conseils et le cas échéant, en recevant des compliments !

Le jardinage, c’est aussi une école de la patience qui permet de se reconnecter au rythme naturel. On est obligé de donner le temps au temps. Au jardin, impossible d’accélérer les choses, on est dépendant de Mère nature, de ses miracles et de ses caprices qu’il s’agisse d’un potager ou d’un jardin d’agrément.

Jardiner, c’est aussi la possibilité de s’inventer et de ses créer un paysage qui incite au repos, à la détente, au plaisir de tous les sens.

Le savez-vous ?

Né en 1998 grâce à l’ONG environnementaliste British Trust for Conservation volonteers, la Green gym mêle exercices de fitness et jardinage. Invités à jardiner l’espace public, les jardiniers sportifs alternent 3 heures durant travaux de jardinage et gymnastique sous la houlette vigilante et écolo d’un professeur. D’après les résultats des recherches menées par le médecin William Bird, le généraliste à l’origine de cette activité, la Green gym permettrait de réduire de moitié le risque d’infarctus et d’accidents cardiaques, développerait la force musculaire, permettrait de chasser le stress, l’anxiété et de combattre la dépression… Rien que ça ! A quand sa traversée de la Manche ? Pour l’instant, le mouvement reste encore peu connu en France.

Corine Carré

Jardiner, ça fait du bien !
4.3 (85%) 4 votes

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.