tuteur ficelle metal tomate serre

Tuteurs à tomates au potager, comment les choisir

Mis à jour le 22 novembre 2021 par Luc Potiblogeur

Cultiver des tomates au sein de son potager est une excellente idée, tant ces fruits savoureux regorgent de vertus. Et qui dit tomates, dit bien souvent tuteur, même si la mise en place d’un tuteurage pour ses plants de tomates n’est pas forcément chose obligatoire.

Cette étape, vivement conseillée, peut néanmoins vous éviter bien des tracas, comme certaines maladies réellement craintes de vos cultures. En outre, un accompagnement adéquat vous garantit de bien plus belles récoltes. Ci-dessous, découvrez tout ce que vous devez savoir pour tuteurer vos plantes herbacées avec brio.

Les bonnes raisons de tuteurer ses tomates

Lorsqu’on opte pour une solution de tuteurage, c’est notamment pour éviter un désastre causé par certaines maladies, comme le redouté mildiou, ennemi juré de vos solanacées. De plus, vos tomates, dont la pousse s’oriente désormais en hauteur, prennent un bel avantage sur les nuisibles. Grâce au tuteur, les indésirables se trouvent en effet à présent bien incapables de causer des dégâts sur vos plantes potagères préférées.

Ensuite, tuteurer a pour but d’empêcher vos tomates, devenues trop lourdes à force de croître, de tomber en grappes sur le sol et d’y rouler comme de vulgaires balles. Ajoutez à cela que vos plants, désormais superbement redressés, vous offrent un accès privilégié et bien plus pratique à leurs fruits gorgés de soleil, et vous obtiendrez une raison supplémentaire de devenir un fervent défenseur du tuteurage de tomates.

Le bon moment pour tuteurer ses tomates

Bien tuteurer ses plants de tomates suppose d’effectuer ledit tuteurage au bon moment. Ainsi, n’hésitez pas à mettre en place cet accompagnement dès lors que vous plantez vos plantes vigoureuses, c’est-à-dire, aux alentours des mois d’avril-mai.

La hauteur idéale de votre tuteur pour tomates

Vos plants de tomates vont pousser de manière verticale pour atteindre, au final, une hauteur avoisinant au maximum les 2,50m. Leur tuteur devra donc être au moins aussi haut, sans compter qu’il vous faudra, pour lui assurer une stabilité optimale, enterrer sa base dans le sol sur 30cm.

Découvrez les différents types de tuteurs pour tomates

En fonction de l’aspect que vous souhaitez donner à votre potager, vous avez la possibilité de faire appel à différents matériaux et de créer diverses structures plus ou moins élaborées pour tuteurer vos plantes grimpantes.

Les matériaux utilisés pour le tuteurage

Le bois: pour un rendu naturel

Ce matériau est peu onéreux et se décline en diverses essences qui se prêtent bien à la confection d’un tuteur, comme l’osier, le noisetier, le châtaignier ou encore l’acacia.

Si vous arrêtez votre choix sur le bois, optez plutôt pour une essence n’ayant pas été traitée aux produits chimiques. Ces derniers pourraient en effet nuire à vos tomates.

Le bambou: pratique et esthétique

tuteur bambou tipi tomates potager
Tuteur en Bambou

Matériau apprécié en raison de sa légèreté, le bambou se montre résistant en plus d’être imputrescible. Vous pouvez tout à fait utiliser une canne de bambou pour en faire un tuteur simple, ou faire usage de ce matériau naturel pour créer des structures de tuteurage un peu plus complexes, comme un tipi par exemple.

Le plastique: synonyme de longévité

Dans le commerce, vous pouvez acquérir des tuteurs pour plantes herbacées fabriqués en plastique. Ils demandent peu d’entretien. Cependant, les tuteurs faits de plastique ont l’inconvénient de ne pas être écologiques.

Le métal: résistance optimale

Votre tuteur peut, enfin, être fait de métal, comme l’aluminium ou le fer à béton. Le métal offre l’avantage de la solidité. Ce matériau est, en outre, à même de supporter amplement le poids de vos tomates tout en étant à l’épreuve de l’humidité.

Les techniques utilisées pour le tuteurage

Le tuteur piquet, ou tuteur simple

tuteur bois piquet tomates potagerIl s’agit d’une technique de tuteurage d’une grande simplicité. Il vous suffit en effet d’opter pour une tige faite dans la matière de votre choix, que vous planterez avec fermeté dans le sol. Vous devrez utiliser un tuteur par tige.

Le tuteur torsadé, ou spirale

tuteur metal spirale tomate
Tuteur en métal et spirale, pour enrouler le plant

Le tuteur torsadé est surtout conçu pour soutenir de petits plants de tomates. Il se trouve dans le commerce et s’avère simple à utiliser. Au fur et à mesure de la croissance de votre plant de tomates, il vous suffira d’enrouler la tige autour de la spirale.

La technique du tuteur en tipi

Si vous êtes plutôt bricoleur, vous pouvez vous lancer dans la confection d’une structure de tuteurage en forme de tipi. Pour cela, vous attacherez quelques tiges, de la matière de votre choix, en leur donnant la forme d’une tente. La configuration de cette structure offre une grande résistance aux vents, en plus d’être originale et esthétique.

La cage à tomates

Vous pouvez réaliser, à l’aide de grillage que vous disposerez en cercle, ce que l’on nomme une cage à tomates. L’avantage principal de cette technique réside dans le fait que les tomates vont se fixer d’elles-mêmes au grillage. Ainsi, nul besoin d’attacher vos plants.

La structure en portique, simple ou en V

tuteur bambou tipi tomate
Tuteur en bambou et en portique pour solidifier la résistance au vent

Pour créer un portique simple, il vous suffit d’assembler plusieurs tuteurs simples à une branche utilisée pour consolider le tout, et que vous disposerez de manière transversale.

Dans le cas d’un portique en forme de V, vous attacherez deux branches droites au niveau de leur sommet, et recommencerez autant de fois que vous le souhaitez. Vous utiliserez, là encore, une barre que vous placerez en travers afin d’apporter de la solidité à l’ensemble.

Tuteurer les tomates en pot: le treillis

Le treillis se prête parfaitement à la culture des tomates en pot. Vous pouvez le fabriquer vous-même à partir du matériau de votre choix. Il vous suffira, ensuite, de le fixer contre un mur.

Tuteurer les tomates sous serre

tuteur ficelle serre
tuteurs avec de la ficelle accroché au montant de la serre

Pour tuteurer vos tomates qui poussent sous serre, vous pouvez utiliser une ficelle que vous suspendrez au niveau du plafond et qui atteindra, sans être trop tendue, le sol. Vous veillerez à attacher cette ficelle à votre pied de tomates. Au fil de la croissance du pied, vous l’enroulerez tout simplement autour de ce tuteur ainsi créé.

Pour conclure, le tuteurage présente de réels avantages pour quiconque souhaite cultiver ses propres tomates au potager. Différents matériaux et procédés s’offrent à vous pour tuteurer vos tomates. Choisissez votre technique de tuteurage en fonction du type de tomates que vous cultivez, et de l’endroit où vont pousser vos plantes.