estragon jardin

Estragon (Artemisia dracunculus) : une armoise aromatique

Mis à jour le 22 décembre 2022 par Violaine

Origines de l’estragon

L’estragon est l’un des 300 représentants du genre Artemisia. Son appellation signifie « petit dragon » ou « petit serpent », car ses feuilles évoquent la forme d’une langue de serpent. L’estragon fait partie de la famille des astéracées et peut atteindre 50 à 80 cm de hauteur. C’est une vivace aromatique semi-persistante dont les feuilles sont aisément reconnaissables grâce à leur couleur vert foncé et leur longueur tout en finesse.
Originaire d’Asie centrale, il se répand en Europe à l’occasion des croisades. On le retrouve aujourd’hui dans la plupart des pays de l’hémisphère Nord. L’espèce que l’on connaît et que l’on consomme en France est l’Artemisia dracunculus. On la nomme également herbe à dragon, dragonne ou armoise âcre.

Comment se cultive l’estragon ?

Plantation et entretien

L’estragon est une plante plutôt facile à cultiver dont le port buissonnant et très ramifié fait le bonheur des jardiniers. Elle se révèle indispensable au jardin ou au potager, elle peut aussi s’épanouir en pots sur une terrasse ou un balcon.
Voici son milieu idéal :

  • Exposition : ensoleillée, mais pas en plein soleil.
  • L’estragon préfère un sol ni trop sec, ni trop humide.
  • Température : ni trop chaude, ni trop froide. Parfaitement adapté à un climat océanique ou semi-continental.
  • Sol : préfère un pH neutre à faiblement basique, un substrat riche en matière organique et nutriments. Une texture un peu lourde ne le dérange pas.

C’est une vivace dont les parties aériennes disparaissent en hiver (hémicryptophyte), mais dont de nouvelles tiges apparaissent au retour du printemps. Les pieds d’estragon s’épuisent généralement au bout de 3-4 ans, il faudra alors penser à les remplacer en attendant la saison printanière pour la plantation de ce végétal.

estragon feuille

Repiquage de l’estragon ?

Vous pouvez semer les graines d’estragon, mais évitez l’utilisation des graines récoltées sur vos pieds la saison précédente, elles sont stériles. Pour pallier ce problème, vous pouvez cultiver la sous-espèce russe « artemisia dracunculus subsp. dracunculoides » Elle est plus rustique et se ressème facilement. En revanche, elle possède des qualités gustatives moindres.
L’estragon se bouture et se marcotte très bien. Vous pouvez aussi diviser vos plants qui se développent et les partager dans les multiples grainothèques en libre-service.
Les jeunes pieds d’herbes aromatiques sont en général très abordables. C’est la solution la plus sûre et la plus simple. Essayez toutefois de vous fournir dans une pépinière locale travaillant selon les principes de la permaculture ou de l’agriculture biologique.

L’estragon en cuisine

C’est dans le monde de la cuisine que l’estragon est un aromate deès plus connu et renommé. Ces feuilles très aromatiques dégagent des parfums subtils et frais avec une note anisée et dévoilent leurs arômes lorsqu’elles sont cueillies à la fraîche. Toutefois, vous pouvez les congeler ou les sécher si vous souhaitez en profiter tout au long de la période hivernale.

Comment le consommer ?

Cette herbe aromatique peut accompagner beaucoup de plats. Dans la tradition culinaire française, on aime l’employer des manières suivantes :

  • avec les poissons et fruits de mer qui s’associent très bien aux saveurs anisées ;
  • en sauce ou légèrement parsemé sur les viandes blanches  ;
  • en bouquet garni dans les ragoûts et pot-au-feu ;
  • ciselés dans une salade ou dans une omelette ;
  • comme aromate pour parfumer les condiments tels que la moutarde, la mayonnaise, l’huile et le vinaigre (ingrédient incontournable de la sauce béarnaise).
  • on l’utilise pour agrémenter des desserts ou des cocktails.

De plus, il est possible de consommer les feuilles d’estragon en tisane ou en infusion. Si elles peuvent se cuire, préférez les incorporer crues ou ajoutez-les en toute fin de cuisson. C’est ainsi qu’elles révèlent le mieux leurs saveurs.
Bon à savoir : incorporez quelques feuilles finement hachées dans vos cubes de beurre pour surprendre les papilles de votre entourage.

Comment le conserver ?

Vous pouvez garder les branches fraîches dans le bac à légumes du réfrigérateur ou bien disposer les tiges dans un fond d’eau. Congeler les feuilles en les plaçant dans des sachets ou dans des pots en céramique est une pratique courante et efficace de conservation.
Envie de connaître d’autres plantes aromatiques ? Voici 3 fines herbes à découvrir : persil, cerfeuil et ciboulette. L’estragon est le quatrième représentant de ce groupe d’herbacées culinaires.