coriandre jardin potager

La culture de la coriandre

Publié le 10 mai 2022 par Luc Potiblogeur

Qu’est-ce que la coriandre ?

La coriandre (en latin Coriandrum sativium) vient du grec « koriandro ». Cette plante aromatique est également appelée persil chinois, persil arabe ou cilandro (au Mexique) et fait partie de la famille des ombellifères.

C’est une plante annuelle herbacée aromatique, reconnaissable à ses longues feuilles vertes dentelées et à son parfum unique.

Souvent confondue avec le persil, particulièrement le persil plat, la coriandre est utilisée dans de nombreux pays, que ce soit sous la forme de graines, de grains ou sous sa forme originale pour conserver toute sa fraîcheur.

L’origine de la coriandre n’est pas certaine, elle proviendrait de deux zones géographiques distinctes : le sud de l’Europe et le Proche-Orient, où on la trouve à l’état sauvage.

Quels sont les bienfaits de la coriandre pour la santé ?

Elle ne génère pas les mêmes effets en fonction de la forme dont vous disposez.

En graines, elle est employée comme épice tandis qu’en se servant des feuilles fraîches, elle est utilisée en tant qu’aromate.

La coriandre a plusieurs vertus :

  • Elle est riche en fibres ;
  • Elle absorbe les gaz, réduit le processus de fermentation et facilite la digestion ;
  • Elle soulage les migraines ;
  • Grâce à la présence d’acides phénoliques et de flavonoïdes, elle est anti-oxydante, anti-inflammatoire et antispasmodique.

Cette plante aurait également des effets pour lutter contre les insomnies et l’anxiété.

Cependant, elle est à employer avec parcimonie comme toute autre plante aromatique. Chez certaines personnes, elle peut provoquer des allergies orales, une baisse de la tension artérielle ou un inconfort digestif.

Comment consommer cette plante aromatique ?

La coriandre est largement plébiscitée dans la gastronomie méditerranéenne, asiatique, mexicaine, indienne et maghrébine.

Vous la retrouvez pour parfumer les plats en sauce, le riz, les salades, les marinades, les couscous, les tajines ou les omelettes. Elle y relève le goût et s’ajoute en fin de cuisson afin de garder toute sa saveur.

Il ne faut pas la cuire ou la réchauffer, elle préfère être consommée fraîche, entière ou finement ciselée.

Elle s’emploie aussi comme épice lorsque vous utilisez ses graines. Ces graines servent à aromatiser les cornichons en pot et les légumes en conserve.

La coriandre se trouve aussi sous forme de gélules, de poudre, de capsules, d’huile essentielle ou se consomme en infusion et en tisane.

N’hésitez surtout pas à demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien avant d’en prendre.

coriandre aromatique potager
Prête à consommer, la coriandre fraiche du jardin @lepotiblog.com

Comment faire pousser de la coriandre chez soi ?

Cette plante s’épanouit mieux en terre qu’en pot, mais s’adapte très bien aux jardinières en balcon ou aux terrasses. Il est tout de même conseillé de la semer en pleine terre, à la mi-ombre ou au nord et d’éviter le plein soleil.

graines coriandre
Graines de coriandre @lepotiblog.com

Elle se sème habituellement de mai à juillet, ou à l’automne pour les régions les plus chaudes (dans le Midi par exemple).

Dès que les semis se lèvent, procéder à un éclaircissement de 20 cm entre chaque plant et arrosez régulièrement afin de favoriser le développement des feuilles.

Si vous souhaitez qu’elle se ressème toute seule, vous pouvez laisser deux ou trois tiges monter en graine à la fin de l’été.

La coriandre peut se planter à côté de la ciboulette, de l’estragon, du persil ou du basilic.

Quelle est la différence entre la coriandre et le persil ?

Pour ne plus confondre ces deux plantes aromatiques, il suffit de faire appel à votre vue et à votre odorat. En effet, les feuilles du persil sont souvent plus foncées et peuvent être jaune et vert. Les feuilles de la coriandre sont plus claires, beaucoup plus dentelées et se rapprochent de la forme des feuilles du cerfeuil.

Si le doute persiste, sachez que le persil est nettement plus doux en bouche que la coriandre, qui possède un arôme plus intense et une odeur bien plus pénétrante que celle du persil.

Pour certains et certaines, cet aromate n’est pas une plante gustativement très appréciée.

La raison principale ?

Elle se cacherait dans la génétique : l’herbe aromatique présenterait un composant nommé aldéhyde qui réagirait au gène OR6A2. Ce gène, qui régule la sensibilité des récepteurs de l’odorat et du goût, est particulièrement perméable aux aldéhydes. Les aldéhydes sont un composant chimique qui se rencontre dans la coriandre et dans le savon.

Voilà pourquoi certaines personnes ont des difficultés à appréhender la consommation de cette plante, voire même à en sentir le parfum. Étant spécifiquement sensibles à cet élément, les individus qui mangent de la coriandre ont la désagréable impression d’avaler une punaise ou de la lessive.

D’ailleurs, le nom grec de la coriandre est un dérivé de « koris » qui signifie punaise.

En définitive, cette plante aromatique ne laisse personne indifférent. Vous trouverez d’un côté les ardents défenseurs de ce condiment intense et de l’autre, les plus féroces détracteurs de cette épice aux multiples bienfaits.

Et vous, de quelle équipe faites-vous partie ?