melisse jardin

La mélisse : une plante aromatique aux multiples facettes

Publié le 25 juillet 2022 par Violaine

Cette plante aromatique vivace tire son nom du grec « melissophullon » qui a plusieurs significations : « feuille à abeilles » et « herbe aux abeilles » sont les plus connues. Elle est également surnommée « mélisse citronnelle », et même simplement « citronnelle ». Il ne faudra donc pas la confondre avec la plante exotique du même nom ( « Cymbopogon citratus » ), couramment employée dans les cuisines asiatique et orientale.

Elle se reconnaît facilement à ses délicates petites fleurs blanches ressemblant à des cloches et à la subtile odeur citronnée qu’émettent ses feuilles.

Facile à cultiver, elle pousse n’importe où, même si elle aura une nette préférence pour les sols frais. Contrairement à la citronnelle qui pousse davantage hors des frontières de l’Europe.

Quels sont les bienfaits de la mélisse ?

La mélisse dispose de plusieurs propriétés bénéfiques pour l’être humain :

  • Elle possède des vertus contre la déprime (et non la dépression), la nervosité, le stress et l’hypertension (régulation de la pression artérielle grâce à sa teneur en flavonoïdes) ;
  • Elle soulage et apaise les douleurs digestives ainsi que celles liées à un mauvais fonctionnement intestinal (ballonnements, problèmes de foie, etc.) ;
  • Cette plante adoucit les effets de l’herpès labial, des mycoses et d’une grande variété de problèmes cutanés.

Bonus : la mélisse est reconnue pour ses effets répulsifs envers les insectes et ses propriétés calmantes en cas de piqûres.

Quels sont les effets indésirables de la mélisse ?

Cette plante aromatique est contre-indiquée lorsque vous suivez un traitement médicamenteux ou que vous ingérez des compléments alimentaires ayant pour but de vous apporter du fer. En raison de sa teneur en tanins*, elle peut considérablement réduire l’absorption du fer par vos intestins. Elle peut également interférer avec d’autres plantes aux caractéristiques sédatives.

*Molécules de nature phénolique destinées à protéger tout type de parties végétales (écorces, racines, feuilles, fruits, etc. ) contre les proliférations microbiennes et herbivores.

Nous vous rappelons qu’il est fortement conseillé de consulter son pharmacien ou son médecin traitant pour avoir un avis éclairé sur la consommation et l’utilisation de la mélisse ou de toute autre plante dites « médicinales ».

Culture et entretien de la mélisse

Où planter la mélisse ?

La mélisse officinale est une plante qui vient du sud de l’Europe et qui apprécie fortement le soleil et la chaleur afin de se développer dans toute son entièreté. Toutefois, elle s’adapte également à la mi-ombre et à une grande diversité de terrains. Que ce soit des sols pauvres ou calcaires, tant qu’ils sont correctement drainés, la mélisse y trouve son compte. Notez qu’elle préfère pousser à l’abri du vent.

Cette plante vivace est parfaite en association avec le chou, les cosmos, les capucines ou encore la camomille. La mélisse et les cosmos ont une action répulsive envers les ravageurs de chou et attirent également les prédateurs de ces mêmes nuisibles. Si vous combinez la mélisse avec le chou et les cosmos, vous obtenez un système écologique qui améliore l’hygrométrie du sol. Ainsi, vous améliorez grandement la pousse des choux lors des plantations d’été.

Pour en savoir plus sur les combinaisons plantes-fleurs-légumes-fruits, nous vous invitons à découvrir les avantages des associations de plantes.

Bon à savoir : la mélisse est une plante aromatique vivace difficile à déloger à partir de la seconde année de culture.

plant melisse jardin

Comment faire pousser de la mélisse ?

Si vous souhaitez faire pousser vous-même votre mélisse, sachez qu’elle se sème en pépinière au printemps (d’avril jusqu’à juin) ou à l’automne en divisant les touffes. Une fois que les plants obtenus se sont suffisamment développés, vous pouvez les repiquer en respectant un espacement de 50cm entre chaque pied.

Pour encourager la croissance de nouvelles pousses afin d’obtenir une récolte encore plus importante, vous pouvez tailler les tiges sèches en mars et si le feuillage jaunit, procédez à une taille en juillet. Comme pour la verveine, utilisez un sécateur pour rabattre les touffes de mélisse au ras du sol.

La mélisse citronnelle prendra ses aises en pot si vous pensez à la planter dans un pot entre 30 et 40cm de hauteur pour un diamètre de 20 à 30cm. La mélisse est une vivace qui peut facilement s’élever jusqu’à 80cm, voire plus.
En arrosant soigneusement le pot, en drainant le fond et en le remplissant de terre adaptée au rempotage, votre mélisse citronnelle s’épanouira sans problème. Veillez simplement à bien rabattre les branches de moitié pour favoriser une belle pousse.

Cette variété de mélisse, autrement appelée en arabe « mersita », provient de la région de Ouazzane au Maroc. Elle est cultivée pour ses nombreux bienfaits (elle est antispasmodique et antivirale) et ses vertus relaxantes. Cette plante aromatique est principalement consommée sous forme d’infusion ou de tisanes.

Le saviez-vous ? L’empereur Charlemagne, grand amateur de cette plante aromatique, ordonna que la mélisse soit plantée et cultivée dans chaque jardin de chaque monastère. C’est pour cette raison qu’elle est devenue le principal ingrédient de la fameuse Eau de mélisse des Carmes Boyer élaborée en 1611.

La mélisse dans nos cuisines

Comment utiliser la mélisse en cuisine ?

La mélisse est riche en calcium, en phosphore et en vitamines A et C. Si vous souhaitez la cuisiner, sachez qu’elle se marie parfaitement bien avec les plats de poissons, de volaille et de viandes blanches. Elle saura parfumer agréablement vos salades, vos crèmes, les œufs et vos sauces. D’ailleurs, elle s’harmonise délicieusement au gingembre, au persil, à la ciboulette et à tous les agrumes grâce à sa saveur délicatement citronnée.

Tandis que vous utiliserez la tige de la mélisse pour faire la base de vos sauces ou pour la monter au beurre blanc, sachez que les feuilles fraîches ou séchées s’utiliseront majoritairement en infusion, en décoction, en tisane, en teinture-mère ou en extrait liquide.

Elle se conserve fraîche dans une pochette plastique trouée et dans le bas du réfrigérateur durant quelques jours. Et lorsque les feuilles de mélisse sont sèches, vous pouvez les stocker dans une boîte en fer-blanc,en métal ou en céramique, à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Si vous n’avez pas assez de mélisse pour la réalisation de vos préparations, il vous suffit de la remplacer par des zestes de citron. Deux zestes pour une tige de mélisse, mais le goût sera bien moins subtil et léger.

La mélisse est une plante aromatique vivace qui ravit les palais des plus sensibles et les yeux des jardiniers les plus attentifs. Cette plante discrète aux multiples facettes étonne et transporte ceux qui s’en servent quotidiennement grâce à ses bienfaits et à sa facilité d’entretien. Alors n’hésitez plus à embellir votre jardin et votre cuisine en cultivant cet aromate tout-en-un.