thym officinal jardin aromatique

Le thym : variété, plantation, culture et bienfaits

Le thym appartient à ma famille des Lamiacées, un genre de plantes qui contient plus de 300 espèces. Ces plantes sont souvent rampantes et présentent des petites fleurs blanches ou roses pâles. Elles sont également très riches lorsqu’elles sont transformées en huiles essentielles, à ce titre, elles appartiennent donc aux plantes aromatiques.

Histoire et variétés du thym

Le thym est une herbe aromatique porteuse d’une symbolique très forte. Elle est signe d’un amour durable, d’une grande fidélité, mais également de force, de protection et de courage.
Durant l’Antiquité, les Sumériens et les Égyptiens avaient déjà la notion des propriétés antiseptiques du thym et l’employaient régulièrement dans leurs onguents et pour embaumer de leurs morts.

Cette plante aromatique inclut de nombreuses variétés différentes, plus de 350 espèces dans le genre « thymus », qui sont toutes comestibles et qui englobent celles de type médicinales et ornementales. En revanche, certaines espèces sont beaucoup plus plébiscitées que d’autres pour la cuisine ou les infusions.

Quelles sont les variétés de thym les plus répandues ?

Il existe donc plusieurs types de thym tels que :

  • le thym commun officinal ( « thymus vulgaris » ) : un essentiel à avoir dans son jardin ;
  • le thym citron ( « thymus citriodorus » ) : ses effluves citronnées sont incomparables ;
  • le thym laineux ( « thymus praecox pseudolanuginosus » ) ;
  • le thym précoce « minor » ;
  • le thym « bressingham » ;
  • le thym serpolet ou thym sauvage ( « thymus serpyllum » ) : ses propriétés sont remarquables et son parfum est puissant.
thym citron citriodorus
Thym citron citriodorus

Quelle est la différence entre le thym vrai et le thym serpolet ?

Le thym commun pousse en se présentant sous la forme de petits buissons aux tiges ligneuses toujours droites. Le thym serpolet ou sauvage, quant à lui, se développe en tapis gazonnant avec des tiges courtes et qui s’étend plus ou moins au sol. Ils sont facilement identifiables grâce au port et à la longueur de leurs tiges.

Plantation et culture du thym

Semis et plantation : comment faire ?

Si vous souhaitez planter des semis de thym, munissez-vous de terreau spécial semis et recouvrez-en doucement les graines. Vous devez maintenir le substrat légèrement humide en arrosant les semis d’une pluie fine. La levée a généralement lieu 2 à 3 semaines après la plantation des semis. Après 5 à 6 semaines après cette levée, vous pouvez positionner les plants dans votre jardin là où vous le souhaitez.

Pourquoi le thym meurt ?

Votre thym s’étiole et ne vous donne plus à sentir sa fragrance chaude et odorante ?

Il faut savoir que le thym, malgré sa résistance et son adaptabilité, ne supporte pas bien l’humidité et le froid. Notamment quand la saison d’hiver se prolonge trop longtemps, que la terre ne se réchauffe pas assez et que le printemps s’avère trop humide, les racines de votre plante s’asphyxient.

Comment faire reprendre le thym ?

thym fatigué paillage caillou
Plant de thym « fatigué » avec son paillage de caillou pour empêcher les mauvaises herbes de pousser.

En opérant une taille soignée de votre plante aromatique, vous l’aiderez à repartir plus forte et plus belle. Cette opération s’effectue toujours au début du printemps et a pour objectif premier d’éviter que votre thym n’envahisse chaque recoin de votre jardin et de lui conserver une forme compacte et harmonieuse.

Il est conseillé de couper les branches mortes du thym sauf si vous observez que le cœur de votre plante est très sec et sans aucune feuille, ce qui arrive lorsque votre thym vieillit. Vous ne procéderez pas de la même façon pour l’aider à repartir.

Taillez les tiges 2 à 3 cm au-dessus de la zone sèche en laissant quelques bourgeons. Ces derniers se chargeront de la régénération de votre plante.

Les bienfaits du thym

Quels sont les avantages du thym sur la santé ?

Malgré le fait qu’il n’y ait pas d’étude prouvant que le thym est bénéfique lorsqu’il est utilisé en monothérapie, il faut noter qu’associer avec d’autres plantes, il peut agir sur :

  • les affections ORL : il soulage et lutte efficacement contre la bronchite, la laryngite, la rhinite, etc. ;
  • la toux : il fluidifie les sécrétions ;
  • la plaque dentaire grâce à un de ses constituants qu’est le thymol ;
  • les infections cutanées : il est antiseptique, antifongique et anti-inflammatoire ;
  • les troubles digestifs : ballonnements, digestion difficile en diminuant les gaz de fermentation.

Vous pouvez l’utiliser en cuisine pour parfumer vos salades et vos plats, en inhalation, en tisane ou en infusion, sous forme de sirop, en gargarisme et en rince-bouche, en teinture-mère, dans votre shampooing ou en huile de massage.

thym commun officinal en fleur
Thym officinal en Fleur

De février à mai (selon les régions), les fleurs de Thym sont également comestibles. Avec un goût, plus doux, plus léger, les fleurs vont très bien se marier dans des plats (Viandes grillées, salade, déserts…)  au moment de servir.

Faire sécher son Thym

Il est simple de faire sécher son Thym. Cela peut se faire toute l’année, hors période de floraison. C’est d’ailleurs idéalement avant la floraison, le moment le plus propice pour tailler vos plants au sécateur ou avec un ciseau. Favorisez les tiges de l’année. Coupez des tiges 15cm maximum, récoltez en une bonne poignée pour en faire un bouquet, la tête en bas, enroulez le tout avec une ficelle et faites-le sécher à l’air libre dans un espace ventilé, sec et sombre. C’est la méthode la plus douce, mais si un peu plus longue.  Les brins sont secs quand ils s’affritent aux doigts. Ensuite il suffit de secouer le tout au-dessus d’un papier journal, faire un peu de tri (supprimer les branches mortes…) et le mettre dans un récipient hermétique (en verre ou métal) pour le conserver.

thym sec secher boite metal hermetique
Thym sec séché dans une boîte métallique hermétique

Notez qu’il est également possible de faire sécher le thym au four, mais les vertus ne seront pas aussi riches.

Quels peuvent être les effets secondaires du thym sur notre corps ?

Cette plante aromatique est connue pour ne pas provoquer d’effets indésirables ou secondaires. Cependant, il est à noter qu’en cas de surdosage, l’ingestion ou l’application de thym sous n’importe quelle forme peut entraîner :

  • des brûlures d’estomac ;
  • des diarrhées ;
  • des irritations pour les muqueuses ;
  • des réactions allergiques.

Attention : nous vous rappelons que vous devez toujours consulter votre médecin ou votre pharmacien avant d’utiliser les plantes aromatiques sous n’importe quelle forme. Ne pas utiliser sur les enfants sans avis médical.

Le thym est une plante aromatique aux multiples talents et au bénéfice certains. Si vous ne deviez choisir qu’une seule plante aromatique dans votre jardin, vous êtes certain de faire le meilleur choix possible. Cet aromate saura vous séduire par ses nombreuses variétés qui orneront votre extérieur en y ajoutant un parfum du sud très évocateur.

Découvrez aussi dans "Fiches arômatiques"

5/5 0
plant verveine jardin

La verveine : une plante vivace facile à cultiver

Lire
5/5 0
persil frai

Le persil

Lire
5/5 0
coriandre jardin potager

La culture de la coriandre

Lire
5/5 0
menthe verteau jardin

La menthe : une aromatique pleine de ressources !

Lire
4.5/5 0
ciboulette fleurs potager bio

La ciboulette : belle au jardin, bonne en cuisine

Lire
N/A 0
melisse jardin

La mélisse : une plante aromatique aux multiples facettes

Lire