Pour partir tranquille en vacances, préparez votre potager ! - le Potiblog - Jardin bio

Pour partir tranquille en vacances, préparez votre potager !

Le 6 juillet 2020 par Corine Carré

Les vacances approchent, et vous avez projeté de partir plusieurs jours loin de votre potager. Pas de panique, celui-ci pourra très bien se passer de vous pendant votre absence à condition de mettre en place quelques petites choses et de vous organiser un peu avant pour qu’à votre retour, vous puissiez retrouver votre potager en pleine forme !

Avant de partir, pas de fertilisateurs ni d’engrais

Si vous prévoyez de vous absenter pendant quelque temps, inutile de vous lancer dans la plantation de semis au minimum deux semaines avant votre départ. Les semis demandent en effet un entretien régulier que vous ne serez pas en mesure d’assurer si vous n’êtes pas chez vous. Idem pour les traitements fertilisateurs. À quoi bon obtenir des légumes plus gros alors qu’il n’y aura personne pour en profiter et que leur apport en eau risque pendant cette période d’être moins important ? Il en va de même pour les engrais. Qui dit engrais, dit arrosage pour permettre l’assimilation du produit par les plantes. Sans un apport d’eau suffisant, les racines risquent de brûler. Attendez donc plutôt votre retour pour booster vos légumes.

Un petit coup de propre avant le départ

Quelques jours avant de partir, pensez à désherber vos plates-bandes. L’idéal est d’effectuer cette opération de nettoyage par temps chaud et lorsque le soleil est au rendez-vous. Sous l’effet de la chaleur, les mauvaises herbes auront tendance à se dessécher plus rapidement et plus facilement. Assurez-vous de bien enlever les racines pour empêcher toutes tentatives de repousse. Enlevez également les herbes en fleur, car si vous les laissez, elles risquent de répandre leurs graines aux alentours.

Enlever les feuilles abîmées est une bonne solution pour éviter la propagation de maladies. Si vos légumes sont déjà malades, traitez-les avant votre départ avec un produit utilisable en agriculture biologique de préférence.taille courgette pot

Pour les plantes coureuses comme les cucurbitacées, une petite opération de taille peut être également faite histoire d’éviter la forêt vierge à votre retour.

Biner, c’est utile

Simple à effectuer, un binage vaut si l’on en croit le dicton, deux arrosages. Très utile pour favoriser l’absorption de l’eau par la terre, il limite aussi son évaporation. Une fois la croûte située à la surface du sol cassée, l’eau pourra s’infiltrer plus facilement et vos plantes pourront ainsi être mieux nourries. Grâce au binage, la terre pourra aussi mieux respirer et sera moins envahie par les mauvaises herbes.

Paillez pour garder la terre humide

 On ne le répètera jamais assez, pailler son potager est très utile. En plus de limiter fortement la pousse des herbes indésirables et souvent envahissantes, le paillage maintiendra la terre fraîche pendant votre absence et retiendra l’eau. Pour une efficacité maximale, procédez la veille de votre départ à un arrosage copieux de votre potager. Écartez le pailli à l’endroit où vous arrosez puis une fois la terre bien humidifiée, remettez-le soigneusement en place. Cette réserve d’humidité sera consommée dans les jours qui suivent. Plus le pailli est épais, mieux c’est. Une couche de 5 à 10 cm est idéal. Si vous avez des restes de tontes (idéalement séchées quelques jours), n’hésitez pas à vous en servir, elles feront un pailli de très bonne qualité. Si vous n’en avez pas, vous pouvez toujours aller acheter du foin en animalerie. Evitez par contre la paille qui peut contenir des pesticides en fonction du mode de culture dont elle a bénéficié. Les paillettes de lin ou du chanvre feront également très bien l’affaire.paillage courgette pot

Quel système d’arrosage ?

Si vous n’avez personne pour venir arroser votre jardin, il est indispensable de mettre en place un système d’arrosage avant votre départ. En fonction de la taille de votre potager et de la durée de votre absence, différentes solutions existent. Si vous vous absentez juste quelques jours, les bouteilles d’eau plantées dans la terre et le goutte-à-goutte qui fonctionne sans raccordement à l’eau et à l’électricité peuvent être des solutions parfaitement adaptées aux besoins de vos plantes. En cas d’absence prolongée, il est possible d’opter pour des systèmes d’irrigation plus élaborés comme ceux pourvus par exemple, d’un programmateur avec batterie qui vous permettront de choisir à quel(s) moment(s) de la journée et pendant quelle durée vous souhaitez que votre jardin soit arrosé. Grâce à leur sonde d’humidité, certains systèmes sont également capables de déclencher l’arrosage uniquement lorsque la terre est sèche.
Autre système très économique : l’irrigation par jarre. Les poteries en argile enterrées dans le sol et remplies d’eau diffusent leur précieux liquide aux plantes situées à proximité. En prenant uniquement la nourriture dont ils ont besoin, vos légumes pourront continuer à s’épanouir en votre absence.

paillage haricot potager

Récolter quoi ?

Quelques jours avant de partir, faites le tour de votre potager pour récolter vos fruits et vos légumes. Contrairement à l’ail, les échalotes, les oignons, les carottes, les pommes de terre, les poivrons, les céleris, les choux, les courges, les piments ou encore les poireaux qui peuvent attendre votre retour pour être cueillis, certains autres fruits et légumes nécessitent d’être récoltés avant que vous partiez en vacances. C’est le cas par exemple des aubergines, des courgettes, des tomates, des melons ou encore des haricots verts. Si vous en avez beaucoup, vous pouvez tout à fait les congeler, à votre retour, vous serez ravis de pouvoir les manger. Les aromatiques comme l’estragon, le persil, le cerfeuil ou la ciboulette peuvent eux aussi, être congelés ou sécher. Si vous avez de la coriandre ou du basilic pensez à les pincer avant votre départ, vous éviterez ainsi une montée en fleurs.

Pour ce qui est des concombres ou de la salade, le mieux est de les consommer avant de partir ou de les donner. Par contre, pour ce qui est des betteraves et des navets ils peuvent se conserver au réfrigérateur à condition d’être assez gros au moment où vous les cueillez.

Récolter à quel stade ?

Pour les courgettes récoltez même les plus petites. Si vous les laissez sur leurs pieds, elles vont continuer de grandir pendant votre absence ce qui risque de stopper la production de nouveaux fruits. À votre retour, vous risquez en plus, de vous retrouver avec des courgettes énormes pleines de pépins qui ne seront pas forcément très bonnes à manger. Idem pour les aubergines et les concombres. Les haricots aussi seront bien meilleurs récoltés même fins. Si vous les laissez sur leurs plants, ils vont devenir filandreux et leurs grains à l’intérieur, farineux. Une bonne cueillette va au contraire, stimuler les plants et à votre retour, vous aurez des haricots prêts à être dégustés.taille salade

Quant aux tomates, cueillez les aussi. Même si elles ne sont pas complètement mûres, elles continueront à rougir dans votre cuisine.

Dernières choses importantes : si vous avez des petits fruits dans votre potager, pensez à les couvrir d’un filet pour éviter qu’ils se fassent manger par les oiseaux. Si votre jardin est en plein soleil, prévoyez également de mettre en place un système d’ombrage pour éviter que le soleil brûlant abîme trop vos plantations.

Laissez un commentaire

Merci de prendre en compte un délai de publication de votre commentaire pour modération. Inutile de re-soumettre votre commentaire.